Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:52

VIEILLES-MAISONS-SUR-JOUDRY (45) :

Une cinquantaine de chiens avaient été retrouvés, fin 2013, sans soins depuis des mois. Certains souffraient de tumeurs ou d’insuffisance cardiaque.

Depuis des années, un homme de 65 ans élevait à Vieilles-Maisons-sur-Joudry, dans le Montargois, une cinquantaine de chiens dans des conditions abjectes. Il a été condamné, mercredi, par le tribunal correctionnel de Montargis, à 6 mois de prison avec sursis et plus de 7.000 euros d’amende.

Les gendarmes l’ont consigné le 17 novembre 2013 sur leur procès-verbal : ils n’avaient jamais vu ça ! « La propriété n’est pas entretenue et semble à l’abandon. L’herbe est haute et des détritus en tout genre s’étalent de partout. Dans la maison où règne une forte odeur de renfermé et d’excréments, le sol est recouvert de déjections canines ».

Dans le chenil, le spectacle n’était pas plus engageant : les chiens se tenaient sur des palettes de bois et les portes d’accès aux petites cours extérieures ne s’ouvraient plus.

Comme l’attesteront, par la suite, les examens médicaux pratiqués par des vétérinaires, les animaux étaient en état de dénutrition et de déshydratation. Atteints de diarrhées, ils étaient souillés et couverts de tiques.


LE PREVENU SORT DE TRIBUNAL, APRES L'EXPULSION DE SA FEMME ET SON FILS

Plus grave encore : sans soins depuis des mois, certains souffraient de tumeurs ou d’insuffisance cardiaque et d’autres étaient atteints de cécité. Des chiens, d’ailleurs, sont morts peu après leur transfert au refuge de Nargis.

« Y’a rien de vrai là-dedans. Tout ça, ce n’est qu’un tissu de mensonges ! », s’est exclamé, à la barre, le prévenu, qui, pour bien montrer combien la propreté lui tient à cœur, avait pris soin de revêtir un pull-over blanc.


Le président s’apprêtait à poser sa première question quand la femme et le fils du propriétaire de l’élevage, présents dans la salle d’audience, se sont soudain levés pour prendre à partie le tribunal. Alors que tous deux étaient expulsés, le propriétaire a crié à son tour à l’injustice et déclaré que, puisqu’ils sortaient, il sortait aussi.

Après la reprise du procès, sans le prévenu donc, la substitut Julia Saléry s’est élevée contre cette « mascarade » et a jugé inquiétant que « le prévenu essaie de fuir ses responsabilités et soit dans l’incapacité de se remettre en question ».


250.000 € DE DOMMAGES DEMANDES

De manière à arracher une sanction plus faible, Me Anne Rousseau, pour la défense, a préféré parler de défaut de soins plutôt que de mauvais traitements et défendu que son client était un « homme consciencieux dont l’élevage a eu son heure de gloire et remporté plusieurs récompenses ». Puis, elle s’est élevée contre les prétentions des parties civiles (la Fondation 30 millions d’amis et le refuge de Nargis, la Société nationale pour la défense des animaux et l’association Stéphane Lamart) qui avaient demandé, au total, près de 250.000 € de dommages- intérêts.

Dans son jugement, le tribunal a interdit au prévenu d’avoir une activité en lien avec la vente et l’élevage d’animaux. Il a, par ailleurs, rejeté l’essentiel des demandes des parties civiles en raison de la prise en charge, par le ministère de la Justice, des dépenses afférentes à l’accueil des animaux maltraités.
M.R


-------------------------------------------------------------------------------------


INFO PLUS


Depuis 30 ans. Le chenil n’avait cessé, depuis son ouverture en 1983, d’être l’objet de nombreux rappels à l’ordre et de mises en demeure pour des installations hors normes et le non-respect de la capacité d’accueil.

Source (27.02.2015) larep

PRISON AVEC SURSIS POUR AVOIR MALTRAITE DES CHIENS

L'AFFAIRE (decembre 2013) :

UNE CINQUANTAINE DE CHIENS SAISIS DANS UN ELEVAGE PRES DE LORRIS.

Les animaux, qui se trouvaient dans deux maisons différentes, mais étaient la propriété du même éleveur, vivaient dans des « conditions abjectes », selon les gendarmes.

Des chiens laissés sans eau, couverts d’excréments et de puces. C’est ce qu’ont découvert les gendarmes de Lorris, le 17 novembre dernier en poussant la porte de l’élevage « Les Teckels de la Petite Ménaudière », à Vieillesvieilles-Maison-sur-Joudry. Les 17 teckels qui vivaient là ont été immédiatement placés au refuge de Nargis.



Confiés au refuge
de Narg
is


L’un d’eux n’a pas survécu aux mauvais traitements dont il a fait l’objet. « Il est décédé pendant le transport », regrette Jean-Pierre Grzelczak, président du refuge qui décrit des animaux « complètement deshydratés ». « On aurait dit des bouts de bois sec. Quant à la saleté, je ne vous raconte même pas. »

Mais les gendarmes n’étaient pas au bout de leurs surprises. Deux jours plus tard, ils ont découvert au domicile de l’éleveur – un homme de 63 ans vivant à Nibelle – 41 autres chiens. Parmi eux des teckels, des caniches et des yorks. Emmenés par la fourrière de Chilleurs-aux-Bois, les chiens ont été confiés à la Fondation 30 millions d’amis.

Entendu par les gendarmes, l’éleveur conteste tout mauvais traitement sur ses animaux. Les investigations se poursuivent.

Quant aux teckels, ils ont repris du poil de la bête mais « on ne peut pas les faire adopter tant qu’ils sont placés sous scellés par la justice. »

Source(14.12.2013) Larep

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SPA SAUVETAGE
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 16:59

SAINT MICHEL (02):

Il n’y a pas de mot pour décrire la découverte de quatorze petits chiens abandonnés dans la forêt de Saint-Michel, samedi.

.

« Ce sont des chiots et des chiens adultes de races yorkshire et pincher, sûrement issus d’un élevage, car ils sont peureux et dégagent une odeur très forte. Ils sont âgés de 3 mois à 8 ans environ. Ces pauvres animaux ont été jetés comme de vulgaires mouchoirs en papier », s’insurge Christine Rattez, enquêtrice et secrétaire bénévole de la SPA Grande Thiérache d’Hirson.


C’est de nouveau le garde-chasse qui passait dans un chemin de bûcheronnage qui a trouvé les bêtes. « Il y en avait partout, sur la route aussi, ils auraient pu se faire écraser. C’est la première fois que je vois ce genre de chose. Dans quel monde on vit… », explique ce professionnel qui avait trouvé le husky attaché à un arbre il y a quelques semaines.


Après une visite de santé chez le vétérinaire, ces chiens seront vermifugés, pucés, vaccinés et proposés à l’adoption. Une plainte sera bien sûr déposée contre X en attendant d’avoir éventuellement des témoignages permettant aux enquêteurs de remonter jusqu’aux individus qui ont commis cet acte ignoble.


Pour les personnes désirant adopter, contactez : Tél. 03 23 98 64 26 et 03 27 60 22 63.

Deux vidéos sont visibles sur le mur Facebook de la SPA Grande Thiérache d’Hirson.

Abandon dans la forêt de Saint Michel non loin du refuge .

L'arrivée des pauvres loulous au refuge

Source (28.02.2015) La voix du nord

14 CHIENS ABANDONNES DANS LA FORET DE SAINT-MICHEL
Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SPA SAUVETAGE
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 17:32

LE NOUVION-EN-THIERACHE (02) :

Ce sont des voisins, inquiets et incommodés par les miaulements répétés dans un appartement en location du bourg, qui ont donné l’alerte mardi. La locataire absente et injoignable, c’est le premier adjoint au maire qui a autorisé l’ouverture forcée de la porte d’entrée, ce mercredi après-midi. 79 chats et au moins 2 lapins, ceux-ci en cage, y étaient abandonnés depuis plusieurs jours à leur sort, sans moyen de subsistance. Les gendarmes du Nouvion ont mené l’intervention.


DES ANIMAUX AFFAMES ET ASSOIFFES


L’antenne locale de la SPA s’est rendue sur place rapidement de son côté, pour nourrir les animaux affamés et assoiffés.

Selon la gendarmerie et la municipalité, aucun animal n’aurait été retrouvé mort. « Les voisins pensaient qu’il y avait 13-14 chats », raconte le premier adjoint au maire, Michel Loiseau.

« C’était la stupéfaction, il y avait une odeur abominable. Je n’ai même pas pu rentrer. » Ce matin, avec l’aide de la SPA, les services vétérinaires de la gendarmerie vont les prendre en charge et les placer dans différents refuges du département.

La locataire de l’appartement reste injoignable. Elle avait signé le bail il y a seulement quelques semaines mais n’y avait vraisemblablement jamais emménagé. Le logement a été retrouvé vide de meubles et d’effets personnels. Les enquêteurs de la communauté de brigades de La Capelle et du Nouvion tentent de la localiser. On ne sait pas pour le moment s’il s’agit d’un élevage.

Source (12.02.2015) Lunion

Les félins n’avaient pas été nourris depuis plusieurs jours.

Les félins n’avaient pas été nourris depuis plusieurs jours.

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SPA SAUVETAGE
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 19:56

BAGNOLS (30) :

Ce lundi 9 janvier, les policiers de Bagnols accompagnés par des membres de la Fondation assistance aux animaux ont saisi, 37 chiens adultes et chiots de type bruno du jura, pour des faits de maltraitance par négligence, dans un chenil non déclaré sur les hauteurs de la ville.

.

Dès 9h30, 3 policiers du commissariat de Bagnols, sous la houlette du capitaine Miscoria, six membres des refuges de Bellegarde (Gard) et Carros (Alpes Maritimes) de la Fondation assistance aux animaux, un représentant de la SPA de Vallérargues (Gard), accompagnés par les gardes-chasse de Bagnols ainsi qu'un représentant des deux sociétés de chasse de la ville, se sont présentés sur une parcelle forestière du hameau de Carmignan, où avait été constatée la présence d'un élevage illégal.


" PRIVATIONS DE SOINS , D'ABREUVEMENT ET DE NOURRITURE "

37 chiens de type bruno du jura, âgés de quelques mois à plusieurs années, y étaient enfermés dans des enclos non réglementaires, dans des conditions d'hygiène jugées "sordides" par les associations de protection des animaux. Ces animaux souvent maigres trouvés ce matin dans des enclos parsemés de tas d'excréments, étaient victimes selon les associations de "privations de soins, d'abreuvement et de nourriture". Certains chiens étaient même atteints de tumeurs visibles à l'oeil nu. La fondation assistance aux animaux parle de "calvaire" vécu par ces chiens qui selon les premiers éléments de l'enquête n'étaient pas identifiés et dont la provenance reste inconnue. Il semblerait que ces chiens constituaient notamment une meute mise à disposition de plusieurs chasseurs des environs pour la chasse au gros gibier.
Aucune déclaration de l'élevage ou des animaux

Le propriétaire des animaux, qui avait installé son chenil sur cette parcelle, apparemment sans l'autorisation du propriétaire il y a environ deux mois et demi, et qui n'avait pas non plus déclaré son installation auprès des autorités, risque une amende pour chaque animal. Il sera entendu mardi 10 janvier au commissariat.

Après plusieurs demandes de mises en conformité par les associations, garde-chasse et services vétérinaires du département, non suivies des faits, les animaux ont été saisis et seront pris en charge dans les refuges de la Fondation à Bellegarde et Carros pour les plus mal en point. Les autres iront vers ceux de Brignoles et de Toulon (Var) et d'Ile de France. La Fondation devrait porter plainte pour maltraitance par négligence. Et se porter civiles avec la SPA.

Source (09.02.2015) Midi Libre

Les enclos ne sont en aucun point réglementaires surtout en terme d'hygiène. Photo Midi libre

Les enclos ne sont en aucun point réglementaires surtout en terme d'hygiène. Photo Midi libre

Avant d'être emmenés, les chiens ont été examinés, certains présentant des blessures et de graves pathologies. Photo Midi Libre

Avant d'être emmenés, les chiens ont été examinés, certains présentant des blessures et de graves pathologies. Photo Midi Libre

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SAUVETAGE
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 11:42

WIMILLE (62) :

Vendredi soir, un accident faisant un mort s’est produit sur l’A16, à la hauteur de Wimille. Deux employés de Continentale Nutrition se rendaient sur leur lieu de travail. Ils se sont arrêtés pour récupérer des chiens errants. Leur voiture a été violemment percutée par deux véhicules.

Deux employés de la Continentale Nutrition (aliments pour chiens et chats) se rendaient sur leur lieu de travail, vendredi soir, à bord du même véhicule.
Le passager, David Condette, originaire d’Outreau, et âgé de 35 ans, a perdu la vie suite à un accident de circulation survenu vers 21h30, à deux pas de la plateforme où les deux collègues s’apprêtaient à prendre leur poste.
Le véhicule dans lequel se trouvait David Condette se serait arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence pour récupérer des chiens errants.


ENQUETE EN COURS

Pour une raison que l’enquête de gendarmerie, menée par le peloton autoroutier de l’A16, devra déterminer, une voiture est venue percuter le véhicule à l’arrêt.
Est-ce le manque de visibilité à cet endroit ? Toujours est-il qu’un troisième véhicule, un 4x4, est venu s’encastrer dans la zone d’accident.


DECEDE PEU APRES L'ACCIDENT

Lorsque les sapeurs-pompiers de Boulogne et Calais sont intervenus, on déplorait quatre blessés dont deux graves. David Condette se trouvait en état d’arrêt cardio-respiratoire. Il est décédé peu après. On déplore un autre blessé grave, son collègue de travail, qui serait originaire du Portel.


LES CHIENS APERCUS 4 HEURES PLUS TOT

Selon des sources concordantes, les chiens errants avaient été vus vers 17 h 30, à l’entrée de l’A16 côté Saint-Martin-Boulogne au niveau de la zone Décathlon.
« Toutes les voitures ont dû ralentir et un automobiliste qui se trouvait devant moi a signalé leur présence », indique un témoin.

Un chien, de type griffon, est mort dans l’accident.


FORTE EMOTION CHEZ CONTINENTALE

À la Continentale Nutrition, le décès de David Condette a provoqué une forte émotion.
« David Condette travaillait à l’unité de conditionnement à façon qui a été transférée depuis le début de l’année sur la plateforme de Wimille, indique Sylvain Demilly, délégué CFDT du personnel. Son décès est un choc pour nous tous. Vendredi soir, les collègues n’ont pas poursuivi leur travail après avoir été informés de l’accident. La direction les a autorisés à rentrer chez eux. »

Source (07.02.2015) La Voix du Nord

L’accident est survenu sur l’A16, à hauteur de Wimille, aux alentours de 21 h 30 dans la nuit de vendredi à samedi.

L’accident est survenu sur l’A16, à hauteur de Wimille, aux alentours de 21 h 30 dans la nuit de vendredi à samedi.

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 08:59
L'EMOUVANT SAUVETAGE D'UN RENARD EN PLEIN LONDRES

Des ouvriers de la construction ont fait une étonnante découverte à Canary Wharf, le quartier d'affaires situé dans l'est londonien.

Des ouvriers du bâtiment ont été attirés par les cris d'un petit animal tombé dans un trou creusé pour les besoins du chantier. Lorsqu'ils sont parvenus à l'en extirper, ils ont découvert une petite bête sans défense, pétrifiée et prise au piège dans un amas de boue et autres déchets. À cause de son apparence, ils ne s'étaient même pas rendus compte que sous les traits de la bestiole apeurée se cachait... un renardeau.


L'animal a été confié au South Essex Wildlife Hospital, un centre de soins pour animaux, où les soigneurs lui ont prodigué eau, nourriture et surtout un bon bain. Le renard, âgé de 4 mois, a été baptisé "Muddsey" et a retrouvé une apparence normale, comme en témoignent les photos ci-dessous.

Source (03.01.2015) 7sur7

© South Essex Wildlife Hospital.

© South Essex Wildlife Hospital.

© South Essex Wildlife Hospital.

© South Essex Wildlife Hospital.

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 17:08

ABBEVILLE (80) :

Depuis lundi soir, une femme est en garde à vue au commissariat d'Abbeville (80) pour escroquerie et exercice illégal de la médecine vétérinaire en rapport avec un élevage de chiens et de chats. Sur place, une quarantaine d'animaux vivant dans des conditions déplorables a été saisie.

La descente effectuée ce mardi matin sur les lieux de l'élevage a révélé des conditions de vie déplorables pour les animaux. Au total, 16 chiens adultes, 19 chiots et 6 chats ont été saisis par la police et pris en charge par la fondation Assistance aux Animaux.
Sur place il y avait également des cochons, des moutons ainsi que des animaux de basse-cour.

Toutes les bêtes sont issues de races prestigieuses et à forte valeur marchande: Malinois, Bouledogue français, Tervueren, Staffies et Fox terriers pour les chiens, Main Coon, Sacré de Birmanie et Short Hair pour les chats.


Certaines femelles saisies sont gestantes tandis que nombre des chiens semblent avoir développé des maladies de peau: "une petite bouledogue a même un oeil en moins, selon Anne-Claire Chauvancy de la fondation Assistance aux Animaux. Reste à savoir si c'est à cause de ses conditions de vie ici"


"Chez les chats, l'odeur était irrespirable, poursuit Anne-Claire Chauvancy Ca sentait l'urine, l'amoniac...Ils étaient séparés par race et par de grosses grilles, le tout la grande pièce d'une maison qui ressemble plus à un grand débarras: il y a de vieux matelas, de la ferraille....Les chiens, eux, étaient soit dans une grande salle soit dans des box de fortune..."

Pendant l'interrogatoire de la propriétaire, les enquêteurs ont découvert qu'il y avait un 2ème site où pourraient également se trouver d'autres animaux. Dix chiens seraient dans une ancienne porcherie.


La fondation Assistance aux Animaux a l'intention de porter plainte pour mauvais traitements.

Le temps de l'instruction, les animaux seront pris en charge par la fondation Assistance aux animaux, avant de leur trouver des familles d'accueil.

Source (17.12.2014) France 3

35 CHIENS ET 6 CHATS SAISIS DANS UN ELEVAGE
© France 3 Picardie / @pgcreignou
Abbeville : saisie d'un élevage illégal d'animaux
Avec : Lionel Duret 30 millions d’amis; Photos "Fondation Assistance aux animaux"; Anne-Claire Chauvancy Fondation Assistance aux animaux; Arnold Lhomme 30 millions d’amis; un reportage de Pierre-Guillaume Creignou, Bernard Godard et Nathalie Perrin
Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SAUVETAGE SPA
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 16:38

BETHUNE (62) :

L’association Stéphane Lamart "pour la défense des droits des animaux" a décidé de porté plainte contre la propriétaire d’un élevage d’animaux à Outron, près de Béthune. Les pompiers, appelés fin octobre pour un malaise du mari de la propriétaire, avaient découvert trois tourterelles, un chat et 21 chiens dans un état dramatique.

Les pompiers avaient alors prévenu le maire de la commune. Dénutris et atteints de maladies comme la gale et la teigne, les chiens avaient alors été évacués et placés dans un refuge de Béthune. Deux animaux meurent dans le transport.

2 associations de protection animale interviennent alors pour porter secours à l'ensemble des animaux.


" ON N'ACHETE PAS UN ANIMAL, ON L'ADOPTE "

L’association Stéphane Lamart a décidé de porter plainte contre la propriétaire de l’élevage, espérant qu’il lui soit interdit d’accueillir à nouveau des animaux. "Certains particuliers font de l’élevage pour arrondir leurs fins de mois mais ils ne contrôlent rien", s’agace Stéphane Lamart, fondateur de l’association.

"Il faut que les coupables de ces faits de mauvais traitements soient condamnés devant la justice, avec une interdiction de détenir le moindre animal. Entretenir un business sur le dos des animaux en les laissant souffrir ainsi est scandaleux et inacceptable. Il est temps que notre gouvernement se penche sur ce problème car beaucoup de particulier se livrent à cette activité d'élevage sans aucune compétence et sans le moindre respect pour les animaux", a-t-il encore déclaré.

A l’approche de Noël et alors que la période des cadeaux bat son plein, il souhaite sensibiliser les particuliers. "Nous rappelons aux gens que l’on n’achète pas un animal mais qu’on l’adopte. On n’achète pas une vie", explique-t-il.

Par ailleurs, l’association a pris à sa charge une partie des frais vétérinaires pour soutenir les deux associations qui ont recueilli les animaux. Elle lance un appel aux dons pour pouvoir financer le reste des fractures.


Pour envoyer vos dons :
Association Stéphane Lamart
BP 20 036
94268 Fresnes Cedex

ou sur le site de l'association.

Source (11.12.2014) France 3 Nord/Pas de calais

SAUVETAGE D'ANIMAUX CHEZ UN ELEVEUR
Les pompiers ont retrouvé 21 chiens totalement dénutris et atteints de maladies.

© Association Stéphane Lamart
Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans SPA SAUVETAGE MALTRAITANCE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:05

OROËR (60) :

Un faux agent de l’EDF a prétexté, mardi, une intervention pour rentrer au domicile de cette trentenaire dans le village d’Oroër, dans l’Oise. Son chat l’a sauvée de l’agression en sautant sur le malfrat.

On connaissait les chiens de défense, les chats s’y mettent aussi. Canaille, 5 ans, petite chatte noire, est maintenant l’héroïne de cette famille d’Oroër, village situé au nord de Beauvais. Hier, mardi 30 septembre, cette dernière a sauvé sa maîtresse d’une agression à son domicile. Il est 10 h 30 quand un soi-disant agent de l’EDF sonne à la maison. La mère de famille ouvre la porte. « Il était en combinaison bleue-grise. Il s’est présenté comme un technicien qui devait vérifier mon installation électrique. Je risquais le court-circuit. Sa voiture, un utilitaire, était garé en face de chez moi. Je l’ai fait entrer », raconte la trentenaire.

C’est là que le comportement du pseudo agent EDF se dégrade. « Je lui ai indiqué que le compteur était au sous-sol. Il m’a répondu qu’il n’avait pas besoin d’y aller. J’ai voulu le mettre dehors, il est devenu agressif. » L’individu pousse la jeune femme sur son canapé. Cette dernière parvient à le repousser. « J’ai saisi une table d’appoint dans le salon que j’ai lancée sur lui. »

L’agresseur est déstabilisé. La victime en profite pour aller chercher un couteau dans le buffet de la cuisine, toute proche. « J’ai voulu le menacer, mais il m’a pris la main, l’a cognée contre le mur et s’est emparé de la lame. » La bagarre continue dans le hall d’entrée. C’est là que Canaille intervient.

Du dossier du canapé, la petite chatte a sauté à la figure de l’agresseur. « Il s’est alors enfui et a repris sa voiture », ajoute la maîtresse des lieux. « Je n’ai jamais vu mon chat faire ça ou me défendre. Les gendarmes ont retrouvé des traces de sang sur le mur. Je suppose que Canaille l’a griffé. » Cette petite Canaille a bien mérité son nom.

Dans le village, l’histoire a vite fait le tour. L’agression est prise très au sérieux. Arlette Devaux, le maire d’Oroër, a réuni, hier soir, exceptionnellement son conseil municipal. « Je souhaite que les élus aillent à la rencontre des habitants pour leur demander d’être vigilants. Beaucoup vivent seuls. » Ils ne leur restent plus qu’à adopter un matou noir qui porte bonheur !

Source (01.10.2014) Courrier-Picard

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 16:04
LE SAUVETAGE D'UN PITBULL

Il approche ce chien dangereux avec précautions, regardez ce qu’il se passe ensuite...

Normalement, les sauveteurs de Hope For Paws n’ont besoin que d’un peu de nourriture et de quelques paroles apaisantes pour gagner la confiance d’un chien abandonné. Mais il en fallait un peu plus pour amadouer Bunny le pitbull, terrifié par ses sauveteurs.

La méfiance de ce chien à l’égard des hommes qui s’explique sans doute par le fait qu’elle ait été abandonnée par son ancien maître dans un endroit entièrement clôturé. Les sauveteurs ont finalement pu la secourir en plaçant de la nourriture dans une cage. Ils ont attendu à distance que Bunny morde à l’hameçon.


Si le pitbull a peut-être eu l’impression de se faire piéger sur le moment, elle a pu constater par la suite les bonnes intentions de ses sauveteurs. Et, comme on peut le voir à la fin de la vidéo ci-dessous, Bunny semble enfin avoir retrouvé la joie de vivre !

Source (12.09.2014) RTL.Be

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Archives

Categories