Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 19:41

CAVALAIRE (83) :

Isabelle Curaudeau a vécu une promenade cauchemardesque sur la plage de Cavalaire, avec la mort de deux de ses trois petits chiens, agressés par deux Atika japonais. Un véritable traumatisme...


"Ils n'étaient pas là pour jouer. Mais pour tuer." Isabelle Curaudeau a vécu une scène terrible, au scénario surréaliste. Deux de ses trois petits chiens sont morts, après une agression d'une rare violence.

La conséquence d'une rencontre effroyable avec deux chiens japonais, sur une plage de Cavalaire. Elle a encore du mal à croire ce qui s'est passé le 12 février. Les traits sont tirés. Épuisée par un chagrin immense. Mais elle a trouvé la force de témoigner sur cette attaque dramatique, pour que « cela ne se reproduise plus jamais ».

"J'ai perdu une partie de ma famille", confie-t-elle, très émue. Car ce jour-là, sa vie a basculé dans l'horreur. C'était pourtant un début de matinée comme les autres. Il est 9h15. Elle se promène sur la plage avec ses jolis « toutous ». Comme d'habitude. Tenus en laisses, Randy, Java et Skippy s'amusent sur le sable. Le spitz croisé, l'épagnol-papillon et le yorkshire s'entendent à merveille et font le bonheur de cette Cavalairoise, amoureuse des animaux.


" L'IMAGE DE LIONS DANS L'ARENE "


Mais tout à coup, l'impensable se produit. « J'ai vu arriver deux chiens japonais sur le sable(des "Akita", Ndlr). Ils avaient l'air fous. J'ai pris mes chiens dans mes bras pour les protéger. Deux sur ma poitrine et la petite dans mon blouson. » Sans raison apparente, les deux "Akita", déchaînés après avoir quitté leur enclos, se jettent sur elle. "Je suis tombée à la renverse au bord de l'eau. Je me suis fait très mal. Mais surtout, je n'ai pas pu retenir mes chiens... ", dit-elle en sanglotant.

Le pire est à venir. Presque impuissante, elle vit une scène macabre. "Randy a été assassiné sous mes yeux par ces deux chiens. Et Skippy a été très sérieusement blessé aux fesses et aux cuisses. J'avais l'image de lions dans l'arène." En grande détresse, la Cavalairoise tente de repousser les chiens, malgré les morsures qui ensanglantent ses deux mains. Un seul but : sauver ses petits protégés. "J'ai hurlé au secours. Un promeneur est venu m'aider. Je le remercie sincèrement car sinon, ils m'auraient mangé la main. J'ai pris une pierre pour leur taper dessus. Ils s'acharnaient sur Skippy. Des cantonniers sont aussi venus avec des pelles. Mais ils étaient tellement excités... Ces chiens étaient là pour tuer !"


ÉCRASEE PAR UNE VOITURE APRES AVOIR FUI ...


Épargné au cours de cette bataille sauvage, l'épagnol-papillon Java réussit à s'enfuir. À toute vitesse, pour échapper à une mort quasi certaine. "Je croyais que ma petite chienne de 7 mois s'en était sortie et qu'elle était rentrée à la maison." La Cavalairoise croyait avoir vécu le pire, mais le destin se montre encore plus cruel. Quelques minutes plus tard, elle découvre ainsi la dépouille du petit animal gisant sur le bord de la route, vers le rond-point des Alizées. Percutée par un véhicule... "Elle courait, affolée, avec sa laisse et quelqu'un l'a écrasée, sans même s'arrêter ensuite. C'est inhumain de faire ça!" Pendant que la police municipale récupérait les "Akita" errants, Isabelle Curaudeau alternait entre l'hôpital pour soigner sa main, le vétérinaire pour son yorkshire encore vivant et la gendarmerie pour déposer plainte.

Plusieurs semaines ont passé depuis cette matinée tragique. Mais les plaies morales restent béantes. Le cri d'alarme est vibrant: "Les gens doivent être responsables de leurs animaux ! Imaginez si ça s'était produit l'après-midi, quand les retraités promènent leurs chiens. Ça aurait été un carnage."

Dévastée, elle espère remonter la pente: "Je ne dors plus correctement. Je ne peux plus retourner sur cette plage. C'est tellement dur...", souffle-t-elle, en caressant Skippy, unique rescapé de l'horreur. Encore bouleversé et craintif, le yorkshire est traumatisé. Désormais esseulé, sans ses compagnons de jeu. "Je suis passé d'une vie tranquille, à l'enfer" , résume sa maîtresse, plongée dans une infinie tristesse.

___________________________________________________________________



LES 2 "AKITA" VISES PAR UNE ENQUETE


Après l'attaque dont elle a été victime, Isabelle Curaudeau a déposé une plainte pour des blessures, aux mains, ayant nécessité une ITT de moins de trois mois.


A la brigade de gendarmerie de La Croix-Valmer, cette affaire, sensible, est prise très au sérieux. Une enquête est toujours en cours. Sur les circonstances, une source proche du dossier affirme : « Les chiens japonais ont fait un trou dans le grillage pour s'échapper. » Au moment des faits, les propriétaires étaient absents, pour cause de vacances. Dès leur retour, ils ont été entendus par les enquêteurs. La loi stipule en effet que « les propriétaires d'animaux en sont responsables ».


Ils ont d'ailleurs été mis en demeure par les gendarmes de sécuriser l'enclos de leurs bêtes. Ce qu'ils ont fait. Depuis, les deux chiens, coupables de l'attaque, sont revenus à leur « domicile » cavalairois et seraient sous très haute surveillance.


CLASSES DANGEREUX EN ESPAGNE


Les deux «Akita» ont été soumis à des tests de recherche contre la rage et une étude comportementale visant à déterminer leur dangerosité. Si leurs conclusions sont d'ores et déjà connues, les gendarmes ne les ont pas dévoilées, secret de l'enquête oblige. Mais pour Isabelle Curaudeau, cela ne fait aucun doute: "S'ils ont attaqué une fois, ils recommenceront."


Mais qui gardait les "Akita", au nombre de quatre, dans cet enclos ? Pourquoi deux d'entre eux se sont-ils enfuis ? Étaient-ils nourris correctement ? Ces canidés, originaires du Japon, pèsent une cinquantaine de kilos pour une taille d'environ 70 cm. Ils s'avèrent "robustes, puissants et dotés d'une ossature musclée" selon des spécialistes, qui ont déjà constaté des problèmes d'entente avec d'autres chiens. Cette race aurait un caractère jugé "difficile". En Espagne, elle est ainsi classée dans la catégorie des chiens dangereux. Ce qui n'est pas le cas en France.


Très bientôt, ce sera au Parquet de Draguignan de prendre le relais sur ce dossier. Et de donner, ou pas, des suites judiciaires à l'affaire en condamnant éventuellement les propriétaires des chiens impliqués dans cette agression, pour négligence.


Source (07.03.2015) Nice matin

ATTAQUEE PAR DES AKITA JAPONAIS, UNE CAVALAIROISE ASSISTE AU MASSACRE DE SES CHIENS
Les deux chiens japonais en cause ont été soumis à des tests de comportements. Les conclusions n'ont pas encore été révélées. (Photo illustration)

Partager cet article

Repost 0
Published by Maltraitance animale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Archives

Categories