Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 12:11

ESTAIMPUIS (Belgique) :

Un cambriolage aurait pu très mal finir ce week-end à Estaimpuis. La victime, Vincent Libbrecht, a poursuivi les cambrioleurs alors qu’il faisait nuit. Il s’est bagarré avec un des deux cambrioleurs. Ce dernier, visiblement très déterminé, voulait en finir avec son opposant. Sans l’intervention de son Rottweiler, Vincent aurait pu recevoir un mauvais coup.

Il est un peu plus de minuit dans la nuit de samedi à dimanche dans la rue des Liserons. Vincent Libbrecht, un Estaimpuisien de 28 ans, dort à l’étage. Sa femme et sa fille sont endormies également. Tout à coup, il entend un de ses deux chiens aboyer et trouve cela un peu suspect. Mais très vite, son Rottweiler va lui aussi aboyer très fort et avec insistance. Les deux chiens se trouvent dans le garage. « Je suis alors descendu. Je me suis mis derrière la porte de la salle à manger mais je n’entendais rien. J’ai ouvert la porte et j’ai vu un individu prendre la fuite avec mon ordinateur portable sous le bras », tient à raconter cet Estaimpuisien.

L’homme, qui était entré par effraction par l’arrière de la maison, avait le teint d’un Rom selon la victime. « Il portait une écharpe rouge et avait les cheveux mi-longs et gras. Un autre l’attendait chez ma voisine, derrière le grillage. Il était petit, environ 1m65, et gros. Il portait une cagoule de motard où on ne distinguait que ses yeux. » Dans la précipitation, le voleur a laissé glisser l’ordinateur portable dans le jardin de sa victime. Le Rottweiler voulait poursuivre les malfrats. « J’ai alors ouvert la porte d’entrée et ma chienne a poursuivi les voleurs. J’ai réussi à attraper celui qui était entré dans la maison mais il m’a porté un coup à la nuque avec le pied d’un meuble. J’ai un peu perdu l’équilibre et il a réussi à prendre la fuite. Ma chienne a alors couru après. »

Mais le deuxième individu (le petit gros) n’est sorti qu’à ce moment-là du jardin de la voisine. « Je l’ai attrapé au niveau du ventre et j’ai commencé à réussir à le maîtriser. Il a alors sorti un objet artisanal. C’était une sorte de lame avec une pointe. Il m’a porté un premier coup. Comme j’ai senti la lame, je l’ai relâché. » C’est à ce moment-là que les choses auraient pu très mal finir. La scène se passe au niveau des arbres (notre photo) à quelques mètres de la maison de Vincent. « J’ai crié à l’aide une première fois mais personne n’a entendu. Dès cet instant, j’ai vu les yeux du voleur venir rouges sang. » Vincent Libbrecht aurait pu y passer. Son opposant commençait à prendre le dessus. « Il était comme dans un état de folie. Il voulait me planter son objet artisanal au niveau du cœur. J’ai eu plusieurs entailles au niveau du bras et à l’abdomen », explique-t-il en montrant ses blessures. Au total, il en a plus ou moins une dizaine. Heureusement que la victime avait déjà fait du sport de combat. « Je me suis défendu. J’ai mis un coup pour le repousser mais il est revenu à l’assaut, au corps à corps. Je sentais qu’il voulait en finir. Il me poussait vers la clôture et j’étais coincé. Je me voyais partir et je ne voyais pas d’issue. » Comme un cri de désespoir, il a alors hurlé une deuxième fois.

C’est seulement à ce moment-là que son épouse l’a entendu. Son Rottweiler est venu à la rescousse, juste à temps. « Ma chienne, qui était partie à la poursuite du premier voleur, a fait demi-tour et est revenue à toute vitesse pour me secourir. Elle a sauté au niveau de l’épaule du voleur. Cela a duré une vingtaine de secondes. Le sang a coulé directement. Il a réussi à se dépêtrer et a pris la fuite à toute vitesse. Il n’avait pas la carrure d’un sportif mais il courrait très vite et il était très habile dans le combat au couteau. C’était vraiment des professionnels. »

Les deux individus ont pris la fuite par un petit chemin. Après avoir mordu le voleur, le Rottweiler a poursuivi le malfrat. « Je l’ai rappelé de peur que le voleur ne la plante. Je conseille aux gens de ne jamais résister. La prochaine fois, je m’enferme à l’étage avec ma femme et ma fille. » Les voleurs ont pris la fuite en direction de la rue l’Yser et de la rue des Frontaliers.

C'est déjà la deuxième fois que cette famille est victime d'un cambriolage alors qu'elle y habite que depuis 4 ans. « La dernière fois, c’était une tentative. Mais on ne se sent plus en sécurité ici. Trop peu de policiers sont présents la nuit dans la zone du Val d’Escaut. Je ne comprends pas pourquoi les autorités concernées ne tapent pas davantage du point sur la table pour avoir plus de patrouilles. En tout cas, nous allons déménager. » Sa femme a été très choquée lorsqu’elle a vu son mari en sang. « On critique souvent la police mais ils ont très bien fait leur boulot et ils nous ont soutenu. Une psychologue est restée avec mon épouse jusqu’à 7h du matin pendant que j’étais auditionné. En trois minutes, la police était là ainsi qu’une ambulance. Même la police de Mouscron et la police française sont venues », conclut-il.


Source (02.10.2013) lameuse.be

SON ROTTWEILER LUI SAUVE LA VIE LORS D'UN CAMBRIOLAGE

Partager cet article

Repost 0
Published by Maltraitance animale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Archives

Categories