Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 09:56

BRILLON (Meuse) :

Depuis plusieurs années, deux jeunes femmes se battent pour le bien-être d’une quarantaine de chevaux et poneys. Elles ont même alerté la Fondation Brigitte-Bardot.

Mauvais traitement, c’est ce qu’aujourd’hui dénoncent deux jeunes femmes qui, contre leur gré, préfèrent garder l’anonymat. « Parce que nous avons eu des menaces », avouent-elles en chœur. Malgré tout, ces deux copines qui se sont connues autour d’une passion commune, les chevaux, n’ont pas l’intention de cesser leur combat.

« Cela fait des années que cela dure, le propriétaire ne peut plus s’en occuper il est trop âgé. Le problème, c’est que le monsieur qui en a aujourd’hui la responsabilité ne s’en occupe pas. » Pire, selon les deux plaignantes, il laisserait dépérir les animaux qui vivent dans plusieurs parcs sur la commune de Brillon-en-Barrois. « Les pieds des chevaux ne sont pas entretenus, ils ont peu à manger, aucun complément en hiver, ils dépérissent. » Quand ils ne meurent pas. « C’est déjà arrivé, deux sont morts depuis le début de l’année. » Et les deux amies de montrer une photo prise avec un téléphone portable sur laquelle on peut apercevoir le cadavre d’un poulain laissé en plein parc, juste recouvert de tôles, de morceaux de bois. Il y a aussi cette jument, blessée, qui agonisait le long d’une clôture.

Une situation tellement insupportable qu’à la fin de l’hiver, elles ont pris contact avec « Le Refuge des sabots meurtris », association de protection et de défense des équidés basée en Meurthe-et-Moselle. Sans que pour autant l’association arrive à faire bouger les choses. « Par son intermédiaire, nous avons pu prendre contact avec la Fondation Brigitte-Bardot qui a envoyé une enquêtrice pour constater l’état des animaux, les ossements dans les parcs. » Une visite qui a permis la constitution d’un dossier envoyé au siège de la fondation qui devait contacter les services vétérinaires de la Meuse.

Depuis, plus aucune nouvelle de personne. Jusqu’à ce que les deux jeunes découvrent la jument blessée fin juin. « On a recontacté la fondation, l’enquêtrice est revenue. Il y avait même les gendarmes qui étaient là pour faire intervenir les services vétérinaires. » Moindre mal, deux poulinières et deux poulains ont été pris en charge par un marchand de chevaux de la région. « On espère seulement qu’il ne les a pas vendus pour la boucherie », s’inquiètent-elles tout de même.

Un état de fait de plus en plus intolérable qui, en septembre, a conduit les deux amoureuses des animaux à retourner plusieurs m² de terre. « On a entendu parler de la mort d’un poney, on a cherché son corps pendant une semaine. On l’a retrouvé à moitié enterré, de la chaux avait été jetée sur son corps pour faire avancer sa décomposition. » Un fait qui a d’ailleurs été constaté par les gendarmes. Sans suites.

Alors que se profile un nouvel hiver, les deux jeunes filles sont de plus en plus inquiètes pour ces équidés. Si l’une d’elle a fourni foin et complément alimentaire l’hiver dernier, ses finances ne le lui permettent plus aujourd’hui. Elles espèrent vivement que les services vétérinaires vont se décider à saisir les chevaux. Au grand galop.

Karine Diversay

Source (30.10.2013) Est republicain

Chevaux et poneys sont pratiquement laissés à l’abandon.
Chevaux et poneys sont pratiquement laissés à l’abandon.

Chevaux et poneys sont pratiquement laissés à l’abandon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article

commentaires

Sasa 22/02/2014 00:07

Les povre

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Archives

Categories