25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 10:27
UN POMPIER REANIME ET SAUVE UN BERGER ALLEMAND EN ARRET CARDIAQUE

CHILI :

Dévoués à sauver n’importe quelle vie, ne faisant aucune distinction entre une vie animale et humaine, les pompiers mettent chaque jour leur bravoure et leur dévouement au service de la population. Appelés pour un incendie de maison, les pompiers de la ville de San Antonio au Chili ont pu évacuer in extremis deux Bergers Allemands pris au piège d’une maison en flammes. Mais les deux chiens, Apollo et Princesa sont hélas tous deux en arrêt cardiaque.

Comme le rapporte le site Soy Chile, les pompiers leur administrent immédiatement un massage cardiaque pour tenter de les sauver mais l’un des chiens est dans un état très préoccupant et surtout, très proche de la mort. Le pompier Cristián Espinoza ne perd pas un instant et entame un bouche-à-bouche salutaire qui va sauver le chien en danger de mort (bouche à truffe en secourisme canin).

La réanimation a été en partie filmée à l’aide d’un téléphone portable, vidéo dans laquelle on peut voir le travail héroïque des pompiers qui permettra au chien de respirer à nouveau. Sains et saufs, les deux Bergers Allemands ont été pris en charge par des voisins en attendant que les propriétaires de la maison se remettent du terrible incendie.

Source (21.07.2014) Guideduchien

Partager cet article

Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 08:53

TARASCON-SUR-ARIEGE (09) :

Lâcheté humaine et abandon d'animaux...

«Je suis tombé de très haut, dans le noir, avec mes frères et sœurs. L'un d'entre eux, à côté de moi, ne bouge déjà plus…» Ainsi auraient pu s'exprimer les chatons d'une portée de deux semaines, jetés mardi dans un conteneur à papier, près de la gare de Tarascon.

Leurs cris désespérés ont alerté et ému plusieurs personnes, qui ont tout fait pour les sauver, se démenant dans toute l'Ariège pour leur trouver un foyer d'accueil. En vain.

Cette histoire ne finit pas comme dans les contes de fées, mais chez le vétérinaire, par le noir définitif dispensé par une injection létale. On le sait, la période des vacances est propice aux abandons d'animaux et les refuges de la SPA, saturés, ne peuvent faire face à toutes ces détresses, malgré la bonne volonté des bénévoles.

À l'avenir, ce sont les mairies qui devront résoudre le problème des animaux abandonnés, mais sauront-elles entendre le cri du cœur des amis des bêtes ? Les animaux ont des droits, leurs maîtres des devoirs. Adopter un animal suppose que l'on puisse lui apporter une nourriture de qualité, des soins vétérinaires, de l'affection… et surtout pas abandonner ses petits faute d'avoir prévu la stérilisation des femelles ou la castration des mâles.

C'est ce cri de colère que lancent les personnes qui ont effectué le sauvetage de mardi, pour rien. Un cri qui devrait faire réfléchir tous les propriétaires de chiens ou de chats.

Source (19.07.2014) La Dépéche

DES CHATONS JETES DANS UN CONTENEUR A PAPIER
C'est dans un conteneur comme celui-ci qu'une portée de chatons a été abandonnée, mardi : un geste d'une grande lâcheté./Photo DDM.

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 17:27

CASTRES (81) :

Huit animaux massacrés par des jeunes de 10 ans : l'attaque de trop à la bergerie d'En-Vieu.

Lundi, à 18 h 30, deux jeunes individus se sont introduits dans la bergerie du Causse et ont frappé des brebis. Au total, 7 agneaux et une brebis en gestation sont morts.


C'est un appel à l'aide plein de désespoir que veulent lancer les propriétaires de la bergerie d'En-Vieu, sur le Causse. Un message comme dernier recours après le «massacre» de plusieurs de leurs brebis et agneaux.

Jean-Marc Cousinié et ses deux filles, Magalie et Aude, ont repris l'exploitation qui appartenait à la Ville de Castres en janvier 2011. Aujourd'hui, ils ont près de 1 300 ovins mais ils sont lassés, apeurés, désemparés face à cette énième attaque. Celle de lundi soir vers 18h30, la quinzième de l'année, est celle de trop. Jean-Marc venait vérifier que tout allait bien lorsqu'il a surpris deux jeunes individus, âgés de 10 ans à peine, versant de l'essence dans les abreuvoirs des pauvres bêtes. Il les a ensuite poursuivis mais les fuyards ont sauté la clôture, traversé la nationale puis rejoint les caravanes de gens du voyages installés illégalement près de l'aéroport depuis des mois sur un terrain appartenant à la communauté d'agglomération de castres-Mazamet. En revenant à la ferme, Jean-Marc découvre deux puis quatre,puis six et au final huit brebis et une barre de fer que ces très jeunes adolescents auraient utilisés pour frapper les bêtes.«C'est malheureux pour eux de se distraire un 14-Juillet en faisant souffrir ces animaux», déplore Dany, la mère des exploitantes, venue les soutenir. «On ne se déplace plus seule et on n'ose pas venir ici sans les chiens», regrette Magalie.


60 HECTARES INUTILISABLES

C'est tout un projet de vie qui est perturbé. «Même si les gendarmes de Labruguière sont très compétents, le système judiciaire est trop long et les coupables connus sont non solvables», désespère Aude. Les sept agneaux torturés puis abattus partaient à la boucherie, chacun devait rapporter environ 200 €. Les dommages et pertes s'entassent et les actes de vandalismes s'intensifient. Après les vols divers, les dégradations, les tortures d'animaux, les menaces, la famille craint à présent la prochaine action. «On a peur qu'ils nous mettent le feu à la ferme», s'inquiète Aude. «On ne veut pas qu'il arrive un drame», assure pourtant Magalie. Rien qu'en 2014 l'entreprise a porté plainte neuf fois. «À chaque fois que l'on compte, il manque des brebis. On a écrit à la préfète mais c'est pour le moment sans effet, souligne Aude. La famille regrette surtout que «ces enfants soient délaissés, c'est inhumain et irresponsable» ajoute Dany, qui est enseignante à la retraite.

En attendant, à la ferme d'En-Vieu, on n'envisage pas de mettre ses brebis à paître sur une surface de 60 hectares proche du camp.

_______________________________________________________


LE CHIFFRE : 134

Brebis >perdues. Depuis avril 2013, 134 ovins ont été blessés, volés, tués ou disparues.

_______________________________________________________


« LES SERVICES DE L'ETAT SONT MOBILISES »

«On comprend l'exaspération de ces exploitants agricoles mais on ne peut pas laisser dire que l'on ne fait rien. Cela fait plus d'un an que ce dossier est traité, lâche Yves Mathis, le directeur de cabinet de la préfète du Tarn. Les services de l'État sont mobilisés et font le maximum pour leur venir en aide». Et le directeur de cabinet de rappeler que plusieurs opérations de gendarmes ont eu lieu sur ce site d'implantation de gens du voyage et en coordination avec les services sociaux et les services vétérinaires pour s'assurer du bon traitement des animaux qui y sont présents. «Encore ce matin (hier, NDLR), une trentaine de gendarmes est intervenue sur le site», indique le représentant de l'État qui affirme que le sous-préfet de Castres s'est rendu à plusieurs reprises sur la bergerie pour écouter les doléances des propriétaires. «On en fait plus pour cette exploitation que pour n'importe quelle autre du département», indique encore Yves Mathis qui rappelle que les gendarmes avaient «planqué» plusieurs nuits dans la bergerie il y a quelques mois pour interpeller en flagrant délit un voleur de brebis qui y sévissait. «Et il ne s'agissait pas du tout d'un membre de la communauté des gens du voyage», précise le directeur de cabinet qui refuse «les a priori et les clichés».

S'il ne nie pas un problème avec quelques membres de cette communauté, il ne veut surtout pas mettre tout le monde dans le même sac (voir encadré). «Il faut se méfier des idées reçues», explique-t-il. Enfin en ce qui concerne, les faits de lundi, il assure que les gendarmes vont mener leur enquête et que les contrôles du site continueront. «Il faut du temps pour mener une enquête et cela se fait dans le respect de la règle de droit et des moyens qui sont les nôtres», indique enfin Yves Mathis.

_______________________________________________________


UN CASSE-TETE POUR LES AUTORITES

Ce parking près de l'aéroport sert provisoirement d'aire de grand passage pour les communautés évangélistes des gens du voyage le temps que le sud du Tarn se dote d'un site réglementaire. Mais depuis plusieurs mois, une poignée de gitans «sédentarisés» y demeurent après avoir été interdits d'aire d'accueil de la Vivarié par le maire de Castres pour ne pas respecter le règlement intérieur. Des gens du voyage qui jouent depuis au chat et à la souris avec les autorités en sautant de ce site à celui près de la gare SNCF à chaque mesure d'expulsion décidée par la justice suite aux recours à répétitions de la communauté d'agglomération ou de la mairie. En attendant, policiers et gendarmes collectionnent les procédures à leur encontre, notamment pour actes de barbarie sur animaux. Mais quand il s'agit d'enfants de 10 ans, la justice est impuissante…

Br. M.

Source (16.07.2014) La dépéche

8 ANIMAUX MASSACRES PAR DES JEUNES DE 10 ANS
Une partie des brebis torturées, battues à coups de barre de fer.

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 23:47
DISPARU LORS D'UN CAMBRIOLAGE, LE YORKSIRE A ETE RETROUVE A 100 KM !

RENNES :

Étonnant ! Disparu depuis le 13 mai dernier après le cambriolage du domicile de sa maîtresse à Rennes, Ithaque, un Yorkshire, a été retrouvé en Loire-Atlantique !


C'est une drôle d'histoire. Le mardi 13 mai dernier, des cambrioleurs s'introduisent dans la maison d'une octogénaire vivant dans le centre de Rennes. Un choc pour la propriétaire. Non seulement ses bijoux ont disparu mais aussi Ithaque. Un petit Yorkshire auquel elle tenait par-dessus tout.

Mais alors où est passé le chien ? A-t-il été enlevé par les cambrioleurs ou a-t-il profité de la visite des intrus pour s'enfuir ? La famille de l'octogénaire ne ménage pas ses efforts pour retrouver le Yorkshire.

"On a cherché partout en vain. Mais aucune trace de lui" explique le fils de la victime. "On a aussi reçu de nombreux appels de gens qui croyaient l'avoir vu. Mais ce n'était pas le cas." Bref, pas de nouvelle d'Ithaque.


APPEL DE LA SPA

Mais rebondissement il y a une dizaine de jours. "On a reçu un appel de la SPA de Saint-Herblain en Loire-Atlantique. Ils avaient retrouvé un petit Yorkshire qui aboyait dans la rue. Il avait encore une laisse autour du cou !"

Vérification faite, il s'agissait bien d'Ithaque. Les yeux hagards, fatigué, mais bien vivant. "On l'a ramené sur Rennes. Il nous a reconnus et se remet de ses émotions. À croire qu'il s'est échappé des gens qui l'avaient pris puisqu'il avait toujours sa laisse autour du cou."

Reste toujours à savoir comment ce petit animal a pu parcourir plus de 100 km ! Mais peu importe, sa maîtresse était heureuse de l'avoir retrouvé !

Source (09.07.2014) Ouest france

LES FAITS (22.05.2014) " Ils cambriolent la maison, volent les bijoux... et le chien ! "

Partager cet article

Maltraitance animale
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 12:54

BOULOGNE-SUR-MER (62) :

Ce mardi, policiers et pompiers sont intervenus sur le parking de Nausicaá pour secourir un chien, vraisemblablement oublié dans une voiture, toutes portières et fenêtres fermées. Les services d’Opale Capture ont emmené le chien chez un vétérinaire dans un état critique.

« Le petit chien était assoiffé. Quand nous l’avons transporté chez le vétérinaire il était entre la vie et la mort », assure Jérémie Marion, responsable d’Opale Capture Environnement. Ce mardi après-midi, vers 15 heures, il est intervenu sur le parking de Nausicaá avec les pompiers et les policiers.
Un témoin a alerté les secours après avoir découvert un chien, enfermé dans une voiture garée en plein soleil. En l’absence des propriétaires, en visite à Nausicaá ou sur la plage, les pompiers ont brisé une vitre pour sortir l’animal, un griffon crème âgé d’environ six ans.
« Il est interdit de laisser un animal dans une telle situation, sous peine que la vitrine du véhicule soit cassée, que l’animal soit saisi et qu’une plainte soit déposée contre le propriétaire légal », avertit Jérémie Marion.
Le chien a été déposé entre les mains d’un vétérinaire de la fourrière de la Communauté d’agglomération du Boulonnais.

Le petit chien est mort mercredi matin.

Source (09.07.2014) La voix du nord

LE CHIEN OUBLIE DANS UNE VOITURE EST MORT
L’animal avait été découvert dans une voiture stationnée sur le parking de Nausicaá ce mardi après-midi.

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 10:43

DIJON :

Grosse émotion, dans le quartier de la Fontaine-d’Ouche, à Dijon, depuis mercredi : une riveraine a vu depuis sa fenêtre « 4 enfants, âgés de 10 à 12 ans, pas plus », s’emparer d’un chaton de quelques semaines, l’asperger d’un liquide et y mettre le feu. Le temps qu’elle descende de chez elle, les enfants et le chaton avaient disparu. La scène cruelle s’est déroulée dans le jardin situé près de la rue de la Loire.

La femme témoin des faits a déposé une plainte au commissariat, et l’association des chats de la Fontaine a été alertée.

Sa présidente pense que ce geste n’est pas isolé : « Nous avons remarqué depuis quelques semaines de nombreuses disparitions de chatons lorsque nous recherchons les femelles pour les faire stériliser. » L’association doit à son tour déposer plainte aujourd’hui, et les bénévoles sont mobilisés comme jamais pour retrouver et mettre à l’abri les portées de chatons du quartier. « Des enfants qui font ça à des chats, vous imaginez quel doit être leur comportement social et leur état d’esprit ? Il faut les arrêter… »

Source (07.07.2014) Bienpublic

DES ENFANTS BRULEURS DE CHATONS A LA FONTAINE-D'OUCHE
Photo illustration

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:45

L'animal a été libéré le 4 juillet, en Inde. Il "a versé des larmes de soulagement" lorsqu'il a retrouvé la liberté, racontent ses sauveteurs

C'est une triste histoire que celle de l'éléphant Raju, sauvé le 4 juillet, en Inde, par l'association Wildlife SOS. On ne sait quasiment rien de ses premières années. Mais il a vraisemblablement été capturé par des braconniers lorsqu'il était petit. Vendu à divers propriétaires et régulièrement battu, il a vécu près de 50 ans attaché par une chaîne munie de piquants qui lui infligeait des blessures à la patte.

UN ELEPHANT SAUVE APRES AVOIR PASSE 50 ANS ENCHAINE, BATTU ET AFFAME
UN ELEPHANT SAUVE APRES AVOIR PASSE 50 ANS ENCHAINE, BATTU ET AFFAME

Son propriétaire utilisait Raju pour faire la manche. En échange de quelques pièces les gens étaient autorisés à monter sur son dos. Affamé, il se nourrissait de sacs plastique et d'emballages de nourriture.

UN ELEPHANT SAUVE APRES AVOIR PASSE 50 ANS ENCHAINE, BATTU ET AFFAME

Battu, affamé. L'éléphant était en piteux état lorsque l'association Wildlife SOS a eu vent des mauvais traitements qui lui étaient infligés. Il a fallu un an de procédure pour organiser le sauvetage.

UN ELEPHANT SAUVE APRES AVOIR PASSE 50 ANS ENCHAINE, BATTU ET AFFAME

L'opération s'est déroulée le 4 juillet, de nuit, afin d'éviter les attroupements de curieux et protéger l'animal de la chaleur.

Lien video

Les membres de l'association évoquent dans The Daily Mail un sauvetage "très chargé en émotion". Ils affirment même que l'éléphant a versé des larmes de soulagement lors de sa libération. "Les éléphants ne sont pas seulement majestueux. Ils sont aussi extrêmement intelligents", explique un porte-parole de Wildlife SOS Pooja Binepal. "Il est prouvé qu'ils ressentent des émotions telles que le chagrin, nous ne pouvons même pas imaginer ce qu'à dû représenter un demi-siècle de torture pour lui".


Mais Raju est maintenant libre. il a été conduit dans un centre de soin de Mathura, en Inde.

UN ELEPHANT SAUVE APRES AVOIR PASSE 50 ANS ENCHAINE, BATTU ET AFFAME

L'éléphant découvre petit à petit le plaisir de marcher sans chaînes, manger à sa faim, être choyé et même lavé.

Photos © PHOTO WILDLIFE SOS
Photos © PHOTO WILDLIFE SOS
Photos © PHOTO WILDLIFE SOS

Photos © PHOTO WILDLIFE SOS

L'association a lancé sur son site un appel aux dons pour ceux qui souhaitent aider l'éléphant. Outre de l'argent, l'association explique aussi avoir besoin de matériel, notamment un générateur et un petit tracteur.

Source (07.07.2014) Sudouest

Partager cet article

29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:51
BATTU A MORT PARCE QU'IL S'OCCUPAIT DES CHIENS ERRANTS

INDRE :

Parce qu'il nourrissait, choyait et s'occupait de chiens errants, un homme originaire de la ville d'Howrah, en Inde, vient d'être violemment assassiné. Mercredi soir, Baneswar Shau, qui malgré son maigre salaire avait créé un fonds pour prendre soin des chiens errants de son quartier, a en effet été battu à mort par un voisin qui ne supportait pas son amour et son dévouement pour ces bêtes sans foyer, rapporte The Times of India.

IL REFUSE D'ABANDONNER SES PROTEGES

Baneswar achetait de la nourriture pour les chiens et les emmenaient aussi chez le vétérinaire quand ils en avaient besoin. Une générosité qui lui a valu nombre de moqueries, racontent aujourd'hui ses proches.

Mais mercredi, il ne s'est plus agit de simples railleries. Alors qu'il était en train de donner leur repas à ses protégés, comme tous les soirs, son voisin Sambhu Bag s'est approché de lui. "Pourquoi nourrissez-vous ces chiens ? Ils aboient quand je rentre la nuit et créent des nuisances dans le quartier" lui aurait-il lancé selon des témoins de l'agression. "Si je ne le fais pas, comment survivront-ils" lui aurait alors répondu Baneswar Shau.

Et d'affirmer qu'il continuerait d'aimer et s'occuper des chiens errants, que cela lui plaise ou non. Furieux, le voisin s'est alors jeté sur lui pour le rouer de coups. Les chiens ont tenté de venir en aide à leur ami en s'attaquant à son agresseur.

BATTU AVEC UNE BARRE DE FER

"Bag criait à pleins poumons et menaçait mon mari. Les gens était réveillés, mais tous étaient tellement absorbés par le match de la Coupe du Monde qu'ils n'ont pas pris la peine de venir voir ce qu'il se passait. Si quelques personnes étaient sorties, mon mari serait vivant aujourd'hui" confie l'épouse de Baneswar Shau. Bag s'est muni d'une barre de fer pour faire fuir les chiens, puis pour frapper Baneswar Shau.

Lorsqu'ils ont entendu les hurlements de son épouse, les voisins sont enfin sortis de chez eux. Mais il était trop tard. Conduit à l'hôpital, il a succombé à ses blessures.

Plusieurs associations indiennes de protection animale réclament une peine exemplaire contre l'homme, qui a été arrêté jeudi. "C'est inhumain. Il y a des gens qui pensent que le monde leur appartient et c'est ainsi qu'ils traitent les amoureux des animaux. Le coupable mérite un châtiment exemplaire pour ce comportement cruel" a déclaré Asit Kumar Roy, un militant du droit des animaux.

Source (27.06.2014) Wamiz

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:00

CHINE :

La scène se déroule en Chine sur le marché de la viande à Yulin. Assis sur sa moto, un homme propose à la vente un chien. A l’aide d’une pince, il suspend l’animal dans les airs. Le but est de pousser les âmes sensibles à payer un bon prix afin de mettre un terme aux souffrances du chien.

Source (23.06.2014) faitsdivers.blogs.sudinfo.be

« Tu  l’achètes ? Si tu ne l’achètes pas, je le serre à mort », explique un vendeur, joignant le geste à la parole.

« Tu l’achètes ? Si tu ne l’achètes pas, je le serre à mort », explique un vendeur, joignant le geste à la parole.

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 18:25

MORLANWELZ (Belgique) :

100chats, 12 chiens et 3 chiots, comme animaux de compagnie. Le tout, dans une petite habitation chauffée malgré les températures estivales ! Une maison dont tous ces chiens et ces chats ne sortaient d’ailleurs jamais. Leur propriétaire, vivant dans des conditions financières et sociales difficiles, ne trouvait d’ailleurs pas les moyens de nourrir toute cette smala animalière.

Pour toutes ces raisons mais aussi pour une question d’hygiène, la police de Morlanwelz a donc décidé d’intervenir jeudi dernier au domicile de la dame isolée. Et c’est à la société de protection Animaux en Péril, que la prise en charge des chiens et chats a été confiée.

La propriétaire a toutefois pu en garder neuf : six chiens et trois chiots. Les autres logent désormais tous chez Animaux en Péril. Un seul a déjà été réservé à l’adoption. Les autres devront d’abord retrouver des forces.


VOUS POURREZ BIENTOT LES ADOPTER

« Les six chiens et dix chats sont arrivés dans notre refuge jeudi dernier. Notre vétérinaire a fait le choix de ne pas directement les proposer à l’adoption. Seul un d’entre eux est déjà réservé. Les animaux étant tous trop maigres, il faut qu’ils reprennent avant tout du poil de la bête. Un traitement spécial contre les parasites et des aliments riches leur sont actuellement donnés », précise la directrice d’Animaux en Péril, Marie-Laurence Hamaide.

Notons également qu’en cette période estivale, le nombre d’abandon risque, comme chaque année, d’augmenter.

La veille des vacances, il n’est hélas par rare en effet de voir des familles se débarrasser en dernière minute de leur animal de compagnie, faute d’avoir trouvé une solution pour le prendre avec à la plage ou le laisser chez un membre de la famille.

Source (25.06.2014) Lanouvellegazette.be

L’un des 10 chats

L’un des 10 chats

Partager cet article

Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog