8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:04

AU HAVRE :

Les faits se sont produits ce dimanche en milieu d'après-midi dans le quartier du Bois de Bléville, au Havre. Le chien divaguait dans les rues. Il s'en est pris à deux groupes d'enfants.

Vers 15 heures 30, ce dimanche 5 octobre, le chien, un staffl, errait dans les rues du quartier du Bois de Bléville (Le Havre-Seine-Maritime). Il est alors rentré dans la cour d'un pavillon, où il a mordu et blessé très grièvement une fillette de 9 ans qui jouait. La petite a été conduite aux urgences mais ses jours ne seraient pas en danger.

L'animal s'est sauvé et a attaqué trois autres enfants un peu plus loin. Les jeunes seraient moins grièvement touchés. Ils ont également été conduits aux urgences. Le chien a ensuite été maîtrisé par un passant. Les policiers de la brigade canine du Havre ont pris en charge et conduit le pitbull à la fourrière. Le chien ne porterait pas d'élément permettant de retrouver son propriétaire.

Source : (05.10.2014) France3

_____________________________________

Le 07.10.2014 :

2 PERSONNES EN GARDE A VUE

Deux personnes sont actuellement entendues par les policiers du Havre. Il s'agit du maître de l'American Staff, habitant le quartier où les enfants ont été agressés. La deuxième personne est le propriétaire du chien, habitant Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Le maître de l'American Staff qui a attaqué quatre enfants, ce dimanche (5 octobre) au Havre a été placé en garde à vue lundi après-midi. Son père, sa soeur et la compagne de son père ont également été entendues par la police et libérés ce mardi (7 octobre).


Le chien était pucé, son propriétaire légal d'après la puce a été localisé et arrêté en région parisienne à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Mardi (7 octobre), il était en route pour Le Havre où il doit être entendu par les policiers en charge de l'enquête. Il encourt jusqu'à 7 ans d'emprisonnement. Considéré comme complice, le maître du chien risque la même peine.

Trois des quatre enfants attaqués dimanche sont désormais sortis de l'hôpital. La fillette mordue à 27 reprises est toujours hospitalisée. Elle a du recevoir près de 80 points de suture. Son visage est indemne et aucune artère n’a été sectionnée, mais elle est grièvement blessée à un biceps et à un mollet.

Le chien devrait être euthanasié dans les prochains jours. Il n'était pas incrit au LOF (Livre des Origines Français), le registre où sont répertoriées les origines des chiens français de race. Ne connaissant pas sa lignée, il est enregistré comme un chien de catégorie 1 et donc interdit en France.

France3

______________________________________

Le 08.10.2014 :

2 NOUVELLES PERSONNES EN GARDE A VUE

L’enquête avance après l’agression de quatre enfants au Havre. En plus du maître et du propriétaire placés en garde à vue mardi (7 octobre), deux autres personnes de région parisienne sont entendues par la police.

Deux personnes habitant Roissy-en-France (Val-d’Oise) ont été interpellées par les policiers du Havre dans la nuit de mardi à mercredi (8 octobre). Transférés au commissariat du Havre, ils ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête concernant l’agression de quatre enfants par un chien de type American Staff, classé catégorie 1.

Ces deux individus sont considérés comme des intermédiaires entre le propriétaire et le maître du chien. Ils encourent entre 1 et 3 ans d’emprisonnement. L'un d'eux, âgé d'une vingtaine d'années, a détenu le chien pendant quelque temps quand le propriétaire a cherché à s'en débarrasser, sans respecter les procédures
légales.
L'autre jeune adulte a également gardé temporairement le chien, en vue de le céder au dernier détenteur havrais, sachant qu'il cherchait un animal de ce type.

Le chien était pucé, son propriétaire légal d'après la puce a été localisé et arrêté en région parisienne à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Depuis mardi (7 octobre), il est en garde à vue Havre. Il encourt jusqu'à 7 ans d'emprisonnement. Considéré comme complice, le maître du chien risque la même peine.


Rappel des faits et état des victimes

Le chien s'est acharné sur une fillette de 9 ans, la mordant profondément à 27 reprises, principalement au bras et au mollet. Opérée pendant deux heures, la victime a reçu 80 points de suture.
Puis, le molosse s'était attaqué un peu plus loin à trois adolescents d'une même famille qui faisaient du roller, mordant deux soeurs de 11 ans et 14 ans, et blessant légèrement leur frère aîné de 17 ans.
Les trois filles, hospitalisées depuis dimanche après-midi, ont regagné mardi (7 octobre) leur domicile mardi en fin d'après-midi, a-t-on indiqué à l'hôpital Jacques Monod de Montivilliers, une commune de l'agglomération havraise.

Source : France3

4 ENFANTS MORDUS PAR UN STAFF, UNE FILLETTE EST GRAVEMENT BLESSEE

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 16:58

AUCHEL (62) :

Accusée de trafic de chiens, une auchelloise crie au scandale !

ACCUSEE DE TRAFIC DE CHIENS
ACCUSEE DE TRAFIC DE CHIENS

Article tiré du journal "L'avenir de l'artois (02.10.2014

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:34

LIEGE :

Un Néerlandais âgé de 43 ans a été déféré dimanche auprès d'un juge d'instruction de Liège pour cruauté envers son animal, ainsi que pour rébellion et coups et blessures avec incapacité de travail envers deux policiers.

.

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers minuit, des passants ont appelé la police locale de Liège après avoir vu une voiture rouler dans les rues avec un chien attaché à l'attache-remorque.

L'automobiliste a été interpellé par les forces de l'ordre à l'occasion d'un arrêt dans une station-service située quai du Barbou, à Liège. L'animal, mort, avait entre-temps été placé dans le coffre de la voiture.

L'homme s'est rebellé, blessant au passage deux policiers, qui sont en incapacité de travail de sept jours. Un sabre a par ailleurs été découvert dans le coffre de sa voiture.

Privé de liberté, l'individu a été entendu en présence d'un interprète dimanche matin. Il a expliqué qu'il ne voulait pas la mort de son chien.


"Un oubli"


Il devait se rendre en France. Sur le chemin, il s'était arrêté à Liège et fait sortir son animal de compagnie qu'il avait accroché à son attache-remorque. En redémarrant, il aurait, selon ses dires, oublié de refaire monter son animal de compagnie, qui a été traîné sur plusieurs kilomètres.

Le parquet de Liège a mis le dossier à l'instruction. Une mise sous mandat d'arrêt a été requise à l'encontre du Néerlandais pour cruauté envers les animaux, rébellion et coups avec incapacité.

Source(05.10.2014) 7sur7.be

Photo illustration

Photo illustration

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 13:15

NE JAMAIS ACHETER UN ANIMAL EN ANIMALERIE.....ADOPTEZ DANS UN REFUGE !

JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX
JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX
JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 13:05

OROËR (60) :

Un faux agent de l’EDF a prétexté, mardi, une intervention pour rentrer au domicile de cette trentenaire dans le village d’Oroër, dans l’Oise. Son chat l’a sauvée de l’agression en sautant sur le malfrat.

On connaissait les chiens de défense, les chats s’y mettent aussi. Canaille, 5 ans, petite chatte noire, est maintenant l’héroïne de cette famille d’Oroër, village situé au nord de Beauvais. Hier, mardi 30 septembre, cette dernière a sauvé sa maîtresse d’une agression à son domicile. Il est 10 h 30 quand un soi-disant agent de l’EDF sonne à la maison. La mère de famille ouvre la porte. « Il était en combinaison bleue-grise. Il s’est présenté comme un technicien qui devait vérifier mon installation électrique. Je risquais le court-circuit. Sa voiture, un utilitaire, était garé en face de chez moi. Je l’ai fait entrer », raconte la trentenaire.

C’est là que le comportement du pseudo agent EDF se dégrade. « Je lui ai indiqué que le compteur était au sous-sol. Il m’a répondu qu’il n’avait pas besoin d’y aller. J’ai voulu le mettre dehors, il est devenu agressif. » L’individu pousse la jeune femme sur son canapé. Cette dernière parvient à le repousser. « J’ai saisi une table d’appoint dans le salon que j’ai lancée sur lui. »

L’agresseur est déstabilisé. La victime en profite pour aller chercher un couteau dans le buffet de la cuisine, toute proche. « J’ai voulu le menacer, mais il m’a pris la main, l’a cognée contre le mur et s’est emparé de la lame. » La bagarre continue dans le hall d’entrée. C’est là que Canaille intervient.

Du dossier du canapé, la petite chatte a sauté à la figure de l’agresseur. « Il s’est alors enfui et a repris sa voiture », ajoute la maîtresse des lieux. « Je n’ai jamais vu mon chat faire ça ou me défendre. Les gendarmes ont retrouvé des traces de sang sur le mur. Je suppose que Canaille l’a griffé. » Cette petite Canaille a bien mérité son nom.

Dans le village, l’histoire a vite fait le tour. L’agression est prise très au sérieux. Arlette Devaux, le maire d’Oroër, a réuni, hier soir, exceptionnellement son conseil municipal. « Je souhaite que les élus aillent à la rencontre des habitants pour leur demander d’être vigilants. Beaucoup vivent seuls. » Ils ne leur restent plus qu’à adopter un matou noir qui porte bonheur !

Source (01.10.2014) Courrier-Picard

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:35

AVESNES-SUR-HELPE (59) :

Un mouton promis à l’abattage dans le cadre de la fête musulmane de l’Aïd El-Khébir ce week-end, et qui s’était enfui de la propriété de son acheteur, s’est retrouvé en divagation sur la route Nationale 2, non loin du centre d’Avesnes-sur-Helpe, ce vendredi matin. Il a été récupéré par les services techniques de la ville.

Les services techniques de la ville d’Avesnes-sur-Helpe ont capturé un mouton en fâcheuse posture ce vendredi matin, après qu’une équipe est tombée nez à nez avec l’ovin qui courait au beau milieu de la Nationale 2.


Les faits se sont produits vers 10 h 45. Des employés qui ramenaient des branchages coupés dans un camion bâché étaient à l’arrêt au feu tricolore de la rue des Prés, lorsqu’ils ont vu l’animal passer en courant de toutes ses pattes sur l’avenue du Pont-Rouge, extrêmement fréquentée autant par des voitures que des poids-lourds. Les employés ont réussi à stopper l’animal et à la charger à bord de leur véhicule. Ramené et attaché aux services techniques, le mouton, porteur d’un anti-vol de vélo, était en état de stress. Il a reçu de l’eau et des caresses rassurantes.


Dans l’intervalle, le vétérinaire d’Avesnes-sur-Helpe ainsi que la Société protectrice des Animaux étaient alertés. L’animal n’a pas tardé à retrouver son propriétaire, qui s’était rapproché des sapeurs-pompiers tout proches des ateliers municipaux en constatant la disparition de l’animal. Cet Avesnois avait acheté le jeune mouton à un propriétaire habitant près de l’endroit où il a été attrapé. L’animal n’aurait donc parcouru que quelques centaines de mètres au cours de sa fuite, peut-être pour tenter de regagner ses verts pâturages.


Alain Lefevre, inspecteur de la SPA, a assuré qu’il n’avait pas constaté d’infraction mais qu’il vérifierait que la vente et l’abattage du mouton s’effectuent dans les conditions légales. L’escapade du mouton aura sans doute été son dernier moment de liberté.

Source (03.10.2014) La voix du nord

Les services techniques d’Avesnes ont ramené le mouton aux ateliers pendant les recherches.

Les services techniques d’Avesnes ont ramené le mouton aux ateliers pendant les recherches.

_________________________________________________________

Autres faits divers :

.

UN MOUTON SAUTE DU 5éme ETAGE

LILLE-SUD :

Le fait est pour le moins peu banal. Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud.

Tentative d’évasion ? Expulsion musclée ? Expérience scientifique ? Difficile de savoir pourquoi, vendredi, vers 19 h, rue François-Coppée à Lille-Sud, un mouton a sauté par une fenêtre...


Deux témoins confirment le saut d’une barre comptant pas moins de cinq niveaux.
Le fugitif a été ramassé sur le trottoir blessé, mais conscient, et prestement réinfiltré dans un appartement. Pour un nouveau base-jump ?

Source (04.10.2014) La voix du nord

Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud. CAPTURE GOOGLE STREET VIEW.

Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud. CAPTURE GOOGLE STREET VIEW.

PROMIS A L'ABATTAGE, UN MOUTON S'ENFUIT EN COURANT SUR LA NATIONALE 2

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 12:32

CANET (66) :

"Je ne sais plus quoi faire. Je ne sais pas qui me l'a pris et je ne veux même pas imaginer ce qui a pu lui arriver de pire".


Jessica a remué ciel et terre, collé des affiches, arpenté les moindres recoins. En vain…

Son chien, 'Helff' un américain staff pure race est introuvable depuis une quinzaine de jours maintenant.

Dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 septembre plus exactement, alors elle se trouvait chez une amie à Canet.

"Mon chien était dans une petite cour, sur une propriété privée et fermée. Il ne faisait que rentrer et sortir dans la maison. On discutait à l'intérieur un peu fort et je n'ai rien entendu.

Quand je suis sortie vers 5 h, plus rien. On a cherché partout, on a tout fait. Je l'ai appelé, mais il ne m'a jamais répondu, raconte-t-elle, après avoir aussitôt déposé une plainte pour le vol de son chien auprès de la gendarmerie de Canet qui mène l'enquête.

Il est très sociable. Il n'aboie pas. C'est une patte, un gros pépère. Quelqu'un me l'a pris. Et le temps passe…

Quand je vois par exemple ces chiens retrouvés dans un piteux état (un charnier de huit cadavres de chiens a été que découvert début août au Soler,), je suis horrifié.

Je veux que l'on me rende mon chien".

Source (03.10.2014) L'independant


ON M'A VOLE MON AMERICAN STAFF DANS UNE COUR PRIVEE ET FERMEE
PHOTO/© D.R

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans Perdu - Trouvé
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 19:36

En l’espace de quelques semaines, dans la petite commune de Cour-sur-Heure (près de Charleroi), deux chats ont été tués… De la même manière: une balle dans le corps et pas du petit calibre. La propriétaire d’un de ces animaux s’insurge et compte déposer plainte: «Après ce sera un chien, puis, qui sait, un enfant!»

Cour-sur-Heure, petite commune rurale de la banlieue verte de Charleroi. Un coin réputé tranquille… où pourtant, depuis quelques semaines, quelqu’un semble éprouver un étrange plaisir à massacrer les chats du quartier. Au moins deux cas ont été découverts ces dernières semaines.

Sabine, une habitante de la rue Hurlugeai, en plein centre de Cour-sur-Heure, a ainsi retrouvé voici quelques jours son chat domestique, Garsouille, la colonne vertébrale dévastée par l’impact d’une balle. «Ce sont des riverains qui ont découvert mon chat.», confie Sabine. «Il était à moitié mort, les pattes arrières paralysées. Il avait essayé de rejoindre notre maison en rampant sur le trottoir…» Prévenue, la propriétaire de la petite Garsouille a récupéré son animal, qui devait finalement succomber à ses blessures: «On l’a conduite à la clinique vétérinaire de Gosselies. C’est là qu’on a découvert que notre chat avait été frappé par une arme à feu!

Sabine n’a pas encore déposé plainte: «Mais je le ferai. Nous avons déjà pris contact avec la police de quartier. La dépouille de Garsouille a été transférée sur la clinique universitaire de Liège, où elle devra être autopsiée. Sur les radios qui ont déjà été faites, on voit bien la balle nichée dans la colonne vertébrale. Ce ne sont pas des plombs qui ont fait de tels dégâts. D’après un policier qui a vu cette radio, ça pourrait même être une balle de 22 long…"

Source (25.09.2014) Nordeclair.be

UN CHAT TOUCHE PAR UN BALLE DE 22 : TENTE DE RENTRER CHEZ LUI, AVANT DE MOURIR

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 21:36

LANTRIAC (43) :

Le jour de ses 18 ans, Marianne a pu serrer dans ses bras son chien, Aris, qui avait disparu depuis quatre ans et demi.

.

C'est une belle histoire, celle des retrouvailles émouvantes entre un chien et sa jeune maîtresse, quatre ans et demi après la disparition de l'animal.


Tout commence le 27 avril 2010 : Marianne avec Aris son spitz de 5 ans, séjourne alors chez sa tante aux Pandraux, dans la commune de Lantriac.

Marianne et ses parents résident dans la localité iséroise de Saint-Geoire-en-Valdaine. Aux Pandraux, le petit chien a ses habitudes. D'humeur plutôt indépendante et vagabonde, il est toujours en quête d'odeurs autour de la maison.


UN DRAME

Or ce 27 avril 2010, le bouillant petit spitz disparaît soudainement.

« Pour Marianne, ce fut un drame », explique sa tante, Ghislaine Chapuis, demeurant à Brives-Charensac, qui rapporte les faits.

Toute la famille inquiète effectue des recherches dans les environs. En vain. A un moment, elle fait même appel aux services d'une voyante.

Quelques jours plus tard, craignant le vol, elle dépose plainte auprès de la gendarmerie du Monastier-sur-Gazeille, et colle des affiches un peu partout. La SPA est également alertée. Mais rien, pas de nouvelles. Aris reste introuvable.

Plus de 4 ans après sa disparition, la famille avait bien évidemment perdu tout espoir, jusqu'à ce 16 septembre dernier et ce courrier inattendu, émanant des services du fichier national d'identification des carnivores domestiques, invitant les propriétaires d'Aris (le chien disposait d'un tatouage) à prendre rapidement contact avec un particulier résidant à Saint-Genest-Malifaux, dans la Loire. Il vient de trouver un petit chien noir errant et l'a recueilli. Ce chien est donc Aris. Aucun doute possible, le tatouage faisant foi. Il est propre et en excellente santé. Où a-t-il bien pu passer durant ces années, ce chien décrit comme plutôt craintif, « qui ne se laisse pas facilement approcher » ?

Le jeudi 18 septembre est un jour mémorable pour Marianne qui de retour, peut prendre Aris dans ses bras. On ne pouvait rêver plus beau cadeau d'anniversaire pour la jeune fille fêtant ce jour-là ses 18 ans ! Neuf ans plus tôt, jour pour jour, Aris lui avait été offert.

« Comme quoi, quand on perd un animal, il ne faut jamais perdre espoir », affirme Ghislaine Chapuis très émue.


ARIS A REPRIS RAPIDEMENT SES HABITUDES


Les retrouvailles entre le chien et ses propriétaires ont été un peu froides. « Il a fallu qu'ils arrivent chez eux, dans leur maison, pour qu'enfin le chien leur fasse la fête », indique encore Ghislaine Chapuis. Puis Aris a repris rapidement ses habitudes et ses jeux favoris, comme celui de chasser les lézards près du volet de la maison, comme avant.

Ghislaine Chapuis raconte : « Aris a dû retrouver sa place, car entre-temps, une petite chienne jack russel pleine de vie, Hémi, a rejoint la famille. Les premiers jours ont été un peu difficiles, mais maintenant, ça va beaucoup mieux. Nous espérons qu'ils vont vivre ensemble des jours heureux ».

Source (27.09.2014) La montagne

4 ANS ET DEMI APRES SA DISPARITION, LE CHIEN ARIS EST RETROUVE
Marianne avec son chien Aris, un spitz, qui a disparu soudainement de Lantriac le 27 avril 2010. - Photo L'Eveil

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans BELLE HISTOIRE Perdu - Trouvé
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 18:07

LAROQUE-TIMBAUT (Lot et Garonne) ;

Voir des actes de maltraitance est très difficile pour les amoureux des animaux. Mais quand cela vient d'un professionnel du monde animalier, l'incompréhension est totale.


Il y a quelques jours la SPA a portée plainte après que celle ci ait découvert le cadavre d'un Labrador noir dans une voiture à Laroque-Timbaut dans le Lot et Garonne.

Le chien a été découvert sans vie, mort à cause de la chaleur. Il a été pour sûr enfermé dans le véhicule de longues heures en plein cagnard.

Une enquête a alors été ouverte puisque des voisins du vétérinaire ont affirmé que la personne était partie en vacances sans donner assez d'eau et de nourriture à son animal, il avait alors échappé à la mort une première fois !

Le vétérinaire est attendu en janvier prochain devant le tribunal correctionnel d'Agen, pour répondre de ses actes. Il est accusé de sévices graves et acte de cruauté envers un animal.

Une petite piqûre de rappel : voici que faire si vous apercevez un chien enfermé dans une voiture.


Source (16.09.2014) yummypets

UN VETERINAIRE LAISSE SON CHIEN MOURIR DE CHAUD DANS SA VOITURE

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Categories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog