29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 19:23
LE PETIT CERF QUI SE PRENAIT POUR UNE VACHE A ETE TUE

MUREAUMONT (Oise) :

Il était devenu une véritable célébrité en l’espace de quelques jours. A Mureaumont, dans l’Oise, un faon avait élu domicile dans l’enclos de 4 vaches, sous le regard attendri de leur propriétaire. Malheureusement, le petit animal vient d’être tué dans des circonstances bien troubles…

Patrick Blanchard, l’agriculteur propriétaire des quatre vaches, avait aperçu pour la première fois le jeune cerf début septembre. Depuis, il le voyait tous les jours, ce dernier ayant élu domicile dans le champs de ses ruminantes. Très maigre au départ, il s’était « remplumé ».
Il y a quelques jours, les vaches avaient été changées de lieu de pâture. Le jeune cervidé « était en panique totale quand les vaches ont changé de pré, il les a naturellement suivies », expliquait alors Patrick au Courrier Picard. Auprès d’elles, il se sentait « chez lui ». Médiatisée, l’histoire a attendri et de nombreux curieux venaient régulièrement prendre en photo ce joli spectacle.


DES CHASSEURS PRETEXTENT UN ACCIDENT


Jusqu’au samedi 25 octobre. Par cette fraîche matinée, l’agriculteur a été stupéfait de constater que son petit protégé avait disparu, et qu’il ne se trouvait plus dans le pâturage. Mystère… Jusqu’à ce que Patrick reçoive, vers midi, un appel du Président de la société de chasse de Mureaumont. «Ce Monsieur m’a dit avoir été averti par des personnes qui ont vu une voiture percuter le cerf. Á l’heure où il me parlait, l’animal était déjà découpé et mis au congélateur. Il m’a assuré que ce n’était pas les chasseurs qui l’avaient tué », raconte-t-il à nos confrères du Courrier Picard. Le corps déjà morcelé, impossible de vérifier si il présentait des impacts de balles… En outre, la gendarmerie et la fédération de chasse auraient du être prévenues, ce qui n’a pas été le cas, déplore-t-il.

Patrick Blanchard, secoué par la nouvelle, s’est rendu sur la route. Il n’y a remarqué aucune trace de sang… Très attristé, il ne croit guère à la thèse de l’accident, d’autant que le petit cerf « avait très peur des voitures ». Son coeur est d’autant plus brisé qu’il était en train de faire des démarches pour trouver un refuge à l’animal : il avait contacté des parcs susceptibles de l’accueillir afin de lui trouver un foyer plus adapté pour l’hiver (saison au cours de laquelle ses vaches sont rentrées), n’étant pas autorisé à l’héberger lui-même pour cause d’interdiction de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

La conclusion de cette belle histoire est bien triste. Ce petit être avait voulu vivre plus près des hommes, il l’a malheureusement payé de sa vie…

Source (18.10.2014) CourrierPicard

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 10:06

Chats et chiens abandonnés au moment des vacances, cruauté « gratuite », trafic d'animaux... : les refuges des Alpes-Maritimes et du Var sont plein de ces animaux rejetés par leurs maîtres. Un phénomène qui s’accélère.

75 animaux affamés - chiens, chats, poules, canards, chèvres - récupérés le mois dernier à La Bollène-Vésubie, certains d'entre eux ayant été dévorés par leurs « collègues » d'infortune.

Mais aussi des chevaux et des poneys abandonnés, des chiens attachés à un arbre au moment des vacances…

Dans le Var comme les Alpes-Maritimes, les cas de maltraitance sur animaux sont hélas fréquents.

Tous n'arrivent pas à la connaissance du public, surtout s'ils se produisent sur des propriétés privées, à l'abri des regards.

Pourtant, les tribunaux frappent fort les maîtres malveillants : huit mois de prison avec sursis contre une femme de L'Escarène reconnue coupable d'actes de cruauté.

Quatre mois contre une habitante de Saint-Vallier qui laissait toute une ménagerie vivre au milieu des déchets et des asticots, les chiens entravés par le cou, quand ils n'étaient pas logés dans… une cage à rongeur.


TRAFIC DE CHIOTS


Le plus spectaculaire, si ce n'est pas le plus révoltant, c'est ce trafic de chiots découvert il y a quelques années dans « le fourgon de la honte » à Beausoleil. En procédant au contrôle du véhicule immatriculé en Hongrie, les policiers ont découvert pas moins de 143 bébés chiens dans un état lamentable.

Des bouviers bernois, labradors, yorks, bouledogues et autres terriers destinés au marché espagnol, objets d'un trafic international avec des papiers évidemment falsifiés et des vaccinations incontrôlables.

Deux mois auparavant, les policiers avaient déjà intercepté un autre fourgon avec 131 chiens et chatons. Et ce magasin de Mandelieu, qui vendait des chiens venant de Slovaquie et de Russie, importés illégalement, sans puce électronique, avec de faux certificats et tatouages qui s'effaçaient à l'éther…


REFUGES PLEINS

Les associations de protection des animaux ont donc fort à faire. Les refuges sont pleins à craquer.

Avec leurs avocats, les associations se portent régulièrement parties civiles contre ces humains qui n'ont pas la moindre compassion pour nos compagnons à deux ou quatre pattes. Elles obtiennent généralement gain de cause, mais les condamnations régulières ne font pas baisser le nombre de ces pratiques scandaleuses.


Au refuge de Carros, des chiens sont en attente d’une adoption. Ils méritent une deuxième chance...Philippe Lambert

Au refuge de Carros, des chiens sont en attente d’une adoption. Ils méritent une deuxième chance...Philippe Lambert

________________________________________________________

LES CHATS EGALEMENT VICTIMES D'ABANDONS

Les chats paient également un lourd tribut à l’abandon.Plus indépendants que les chiens, ils sont aussi plus négligés par les maîtres qui les laissent en pleine nature en se disant qu’ils se « débrouilleront bien ».

Or un matou qui a vécu quelques mois ou années en trouvant toujours une pâtée dans sa gamelle aura des difficultés à se nourrir du seul produit de sa chasse.

Il ne sera pas non plus le bienvenu sur le territoire de ses congénères, d’où des bagarres et des blessures.

Sans parler du traumatisme affectif lié à cet abandon. Le refuge de Carros abrite plusieurs dizaines de chats qui n’attendent qu’un nouveau maître…


Neige, Pupuce et Victor attendent une famille à Carros. (Photo D.R)

Neige, Pupuce et Victor attendent une famille à Carros. (Photo D.R)

________________________________________________________

SPA DE CARROS : « ON RETROUVE DES CHIENS ATTACHES A NOTRE GRILLE »

Arrive-t-il que le refuge soit complet ?

Oui, c'est souvent le cas en été, lorsque les gens partent en vacances et qu'ils ne peuvent pas emmener leur animal. On retrouve quelquefois des chiens attachés à notre grille… Même chose après les fêtes, lorsque le chiot grandit et que l'on s'aperçoit alors qu'il est trop remuant ou mal adapté au logement.


Avez-vous le sentiment que les abandons vont en s'amplifiant ?

Sans aucun doute. La cause de l'abandon, c'est souvent le divorce, la naissance d'un enfant ou l'expulsion du logement, ce qui devient très fréquent. Sinon, c'est le chat qui urine dans l'appartement, le chien qui aboie…


Et les adoptions ?

Notre but avant tout, c'est d'éviter l'échec, le retour de l'animal à notre refuge. Alors on prend le temps de recevoir les adoptants, de voir avec eux leurs attentes, les conditions de vie qu'ils peuvent offrir au chien ou au chat. Pour trouver le compagnon qui leur convient. on évite par exemple de confier un gros chien remuant à une personne âgée ou plus jeune qui se déplace avec des béquilles. C'est du bon sens, mais il faut parfois rappeler les fondamentaux.


Avez-vous des cas désespérés parmi vos pensionnaires ?

Les vieux chiens sont bien sûr plus difficiles à faire adopter. Nous en avons un qui vit ici depuis dix ans sans avoir eu la chance de trouver de nouveaux maîtres. Mais récemment, un couple a justement choisi « un vieux chien très moche » - c'est leur expression pour lui offrir une belle fin de vie, sachant qu'il n'avait quasiment aucune chance d'être adopté.


Un conseil pour choisir un chien ?

Ne pas craquer devant une mignonne petite boule de poils sans avoir bien réfléchi aux conséquences. Choisir un animal, c'est s'engager dans une vie commune pour de nombreuses années…

Patricia Lanini est la responsable du refuge de Carros depuis 5 ans.

Patricia Lanini est la responsable du refuge de Carros depuis 5 ans.

________________________________________________________

Plus de 600 chiens et autant de chats ont été adoptés le premier week-end d’octobre à l’occasion des journées portes ouvertes organisées dans les 56 refuges de la société protectrice des animaux en France.

Bénévoles et salariés ont conseillé les adoptants pour les orienter vers l’animal qui pouvait leur correspondre le mieux.

Les refuges sont en libre accès toute l’année.

Dans les Alpes-Maritimes : au Cannet (04.93.69.92.95

et à Mougins 04.93.65.44.11,

Dans le Var : à Toulon 04.94.03.33.00

et à Flayosc 04.94.70.70.66.

Beaucoup d’autres associations s’occupent de « récupérer » et de placer des animaux en détresse dont la Fondation assistance aux animaux ( 04.93.08.11.79. à Carros, où se trouvent Achille et Quenotte, photo ci-dessous), la Société de défense des animaux, des refuges privés comme ceux d’Antibes, Brignoles, La Valette dans le Var, etc.

Quenotte et Achille connaissent depuis trop longtemps le refuge de Carros...

Quenotte et Achille connaissent depuis trop longtemps le refuge de Carros...

________________________________________________________

BON A SAVOIR :


Perdu trouvé
Vous pouvez appeler le numéro vert 0.800.03.70.16. Un service est assuré par le personnel de la mission animalière du CG-06 qui enregistrera la perte ou le signalement de l’animal et se chargera de mettre en contact les deux parties.


Conseil
Il est absolument nécessaire de faire identifier vos animaux en les faisant tatouer ou pucer chez votre vétérinaire : cette identification est obligatoire et représente le seul moyen efficace pour les retrouver.


Miam-miam
Le refuge de Carros utilise 1200 kg de croquettes par mois. C’est, avec les frais de personnel, le poste de dépense le plus important.


La loi
Les députés ont validé en avril 2014 l’amendement Glavany, qui reconnaît le statut d’êtres sensibles aux animaux domestiques. Jusqu’alors, ils étaient considérés comme un simple « bien meuble ». L’examen final du texte doit encore être validé par l’Assemblée en seconde lecture puis par le Sénat.


Entraide
À la suite d’une opération judiciaire, les gendarmes ont récupéré d’un coup 240 chiens. Les refuges de la région se les sont « partagés », aucun n’étant assez vaste pour tous les accueillir.

Source (28.10.2014) Varmatin


MALTRAITANCE SUR LES ANIMAUX DE PLUS EN PLUS FREQUENTS EN PACA

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE SPA ABANDON
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 10:09

LE PORT ( La Réunion):

L’émotion était vive hier après-midi rue de Londres, au Port. Il est environ 13 h lorsque des habitants, alertés par des hurlements d’animal, sollicitent le commissariat. Un équipage de police secours se rend sur les lieux où un homme, un état d’ébriété avancé, vient de s’en prendre à sa petite chienne âgée de trois mois et demi.

Dans son appartement, le Portois vient de découper les oreilles du chiot à l’aide d’une paire de ciseaux. Il est interpellé alors qu’il sortait sur le parking, où il avait jeté l’une des oreilles depuis sa fenêtre. Il reconnaît instantanément les faits, indiquant qu’il avait voulu donner une leçon à l’animal « pour qu’il écoute mieux. »


PLUS DE 2 GRAMMES D'ALCOOL

Affichant 2,42 g d’alcool dans le sang, l’homme sans profession, âgé de 55 ans, a été placé en cellule de dégrisement en attendant de pouvoir être auditionné dans le cadre de sa garde à vue. L’autre oreille du chien a été retrouvée dans la poubelle du domicile, mais la paire de ciseaux avait disparu.

L’animal mutilé a été confié aux soins de la SPA, qui l’a rapatrié dans son dispensaire de Sainte-Clotilde. La chienne a été prise en charge par un vétérinaire pour suturer les plaies.

Un représentant de la SPA doit se rendre aujourd’hui au commissariat pour déposer plainte pour « acte de cruauté envers un animal. » Les faits sont passibles de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Source (24.10.2014) clicanoo.re

IVRE, IL COUPE LES OREILLES DE SON CHIEN AVEC DES CISEAUX
La petite chienne de trois mois et demi a été prise en charge par la SPA (photo DR).
IVRE, IL COUPE LES OREILLES DE SON CHIEN AVEC DES CISEAUX

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 07:55

CHERBOURG :

11 lévriers ont trouvé la mort sur l'Oscar Wilde ce lundi 27 octobre. Ils étaient confinés dans un endroit peu ventilé et surchauffé.

Macabre découverte sur le ferry l'Oscar Wilde ce lundi 27 octobre lors de son arrivée à Cherbourg à 14h15. Onze lévriers de course ont été retrouvés mort dans leurs cages entreposées dans une camionnette.

Dans un premier temps, les onze carcasses ont été bloqués sur le bateau jusqu'à l'établissement d'un diagnostic effectué par un vétérinaire mandaté par la Direction Départementale de la Protection des Populations, présent à l'accostage.

Les premiers éléments semblent indiquer que la mort des chiens a été causée par leur présence prolongée dans un endroit confiné, surchauffé et peu ventilé. Le temps de trajet pour relier l'Irlande à Cherbourg approche en effet les 18 heures.

Le conducteur de la camionnette, d'origine espagnole, est actuellement entendu par les enquêteurs de la gendarmerie maritime. Il ne semble pas être le propriétaire des animaux.

Les enquêteurs devront déterminer si il a délibérément voulu dissimuler les chiens en ne les déclarant pas lors de l'embarquement. En effet, selon le règlement de la compagnie, les animaux doivent être confiés au chenil du navire.

Le procureur fera procéder, par une société privée, à la crémation des animaux.

Source (27.10.2014) Lamanchelibre

11 LEVRIERS MEURENT ETOUFFES SUR L'OSCAR WILDE
11 LEVRIERS MEURENT ETOUFFES SUR L'OSCAR WILDE

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans LEVRIERS
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:04

AU HAVRE :

Les faits se sont produits ce dimanche en milieu d'après-midi dans le quartier du Bois de Bléville, au Havre. Le chien divaguait dans les rues. Il s'en est pris à deux groupes d'enfants.

Vers 15 heures 30, ce dimanche 5 octobre, le chien, un staffl, errait dans les rues du quartier du Bois de Bléville (Le Havre-Seine-Maritime). Il est alors rentré dans la cour d'un pavillon, où il a mordu et blessé très grièvement une fillette de 9 ans qui jouait. La petite a été conduite aux urgences mais ses jours ne seraient pas en danger.

L'animal s'est sauvé et a attaqué trois autres enfants un peu plus loin. Les jeunes seraient moins grièvement touchés. Ils ont également été conduits aux urgences. Le chien a ensuite été maîtrisé par un passant. Les policiers de la brigade canine du Havre ont pris en charge et conduit le pitbull à la fourrière. Le chien ne porterait pas d'élément permettant de retrouver son propriétaire.

Source : (05.10.2014) France3

_____________________________________

Le 07.10.2014 :

2 PERSONNES EN GARDE A VUE

Deux personnes sont actuellement entendues par les policiers du Havre. Il s'agit du maître de l'American Staff, habitant le quartier où les enfants ont été agressés. La deuxième personne est le propriétaire du chien, habitant Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Le maître de l'American Staff qui a attaqué quatre enfants, ce dimanche (5 octobre) au Havre a été placé en garde à vue lundi après-midi. Son père, sa soeur et la compagne de son père ont également été entendues par la police et libérés ce mardi (7 octobre).


Le chien était pucé, son propriétaire légal d'après la puce a été localisé et arrêté en région parisienne à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Mardi (7 octobre), il était en route pour Le Havre où il doit être entendu par les policiers en charge de l'enquête. Il encourt jusqu'à 7 ans d'emprisonnement. Considéré comme complice, le maître du chien risque la même peine.

Trois des quatre enfants attaqués dimanche sont désormais sortis de l'hôpital. La fillette mordue à 27 reprises est toujours hospitalisée. Elle a du recevoir près de 80 points de suture. Son visage est indemne et aucune artère n’a été sectionnée, mais elle est grièvement blessée à un biceps et à un mollet.

Le chien devrait être euthanasié dans les prochains jours. Il n'était pas incrit au LOF (Livre des Origines Français), le registre où sont répertoriées les origines des chiens français de race. Ne connaissant pas sa lignée, il est enregistré comme un chien de catégorie 1 et donc interdit en France.

France3

______________________________________

Le 08.10.2014 :

2 NOUVELLES PERSONNES EN GARDE A VUE

L’enquête avance après l’agression de quatre enfants au Havre. En plus du maître et du propriétaire placés en garde à vue mardi (7 octobre), deux autres personnes de région parisienne sont entendues par la police.

Deux personnes habitant Roissy-en-France (Val-d’Oise) ont été interpellées par les policiers du Havre dans la nuit de mardi à mercredi (8 octobre). Transférés au commissariat du Havre, ils ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête concernant l’agression de quatre enfants par un chien de type American Staff, classé catégorie 1.

Ces deux individus sont considérés comme des intermédiaires entre le propriétaire et le maître du chien. Ils encourent entre 1 et 3 ans d’emprisonnement. L'un d'eux, âgé d'une vingtaine d'années, a détenu le chien pendant quelque temps quand le propriétaire a cherché à s'en débarrasser, sans respecter les procédures
légales.
L'autre jeune adulte a également gardé temporairement le chien, en vue de le céder au dernier détenteur havrais, sachant qu'il cherchait un animal de ce type.

Le chien était pucé, son propriétaire légal d'après la puce a été localisé et arrêté en région parisienne à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Depuis mardi (7 octobre), il est en garde à vue Havre. Il encourt jusqu'à 7 ans d'emprisonnement. Considéré comme complice, le maître du chien risque la même peine.


Rappel des faits et état des victimes

Le chien s'est acharné sur une fillette de 9 ans, la mordant profondément à 27 reprises, principalement au bras et au mollet. Opérée pendant deux heures, la victime a reçu 80 points de suture.
Puis, le molosse s'était attaqué un peu plus loin à trois adolescents d'une même famille qui faisaient du roller, mordant deux soeurs de 11 ans et 14 ans, et blessant légèrement leur frère aîné de 17 ans.
Les trois filles, hospitalisées depuis dimanche après-midi, ont regagné mardi (7 octobre) leur domicile mardi en fin d'après-midi, a-t-on indiqué à l'hôpital Jacques Monod de Montivilliers, une commune de l'agglomération havraise.

Source : France3

4 ENFANTS MORDUS PAR UN STAFF, UNE FILLETTE EST GRAVEMENT BLESSEE

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 16:58

AUCHEL (62) :

Accusée de trafic de chiens, une auchelloise crie au scandale !

ACCUSEE DE TRAFIC DE CHIENS
ACCUSEE DE TRAFIC DE CHIENS

Article tiré du journal "L'avenir de l'artois (02.10.2014

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:34

LIEGE :

Un Néerlandais âgé de 43 ans a été déféré dimanche auprès d'un juge d'instruction de Liège pour cruauté envers son animal, ainsi que pour rébellion et coups et blessures avec incapacité de travail envers deux policiers.

.

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers minuit, des passants ont appelé la police locale de Liège après avoir vu une voiture rouler dans les rues avec un chien attaché à l'attache-remorque.

L'automobiliste a été interpellé par les forces de l'ordre à l'occasion d'un arrêt dans une station-service située quai du Barbou, à Liège. L'animal, mort, avait entre-temps été placé dans le coffre de la voiture.

L'homme s'est rebellé, blessant au passage deux policiers, qui sont en incapacité de travail de sept jours. Un sabre a par ailleurs été découvert dans le coffre de sa voiture.

Privé de liberté, l'individu a été entendu en présence d'un interprète dimanche matin. Il a expliqué qu'il ne voulait pas la mort de son chien.


"Un oubli"


Il devait se rendre en France. Sur le chemin, il s'était arrêté à Liège et fait sortir son animal de compagnie qu'il avait accroché à son attache-remorque. En redémarrant, il aurait, selon ses dires, oublié de refaire monter son animal de compagnie, qui a été traîné sur plusieurs kilomètres.

Le parquet de Liège a mis le dossier à l'instruction. Une mise sous mandat d'arrêt a été requise à l'encontre du Néerlandais pour cruauté envers les animaux, rébellion et coups avec incapacité.

Source(05.10.2014) 7sur7.be

Photo illustration

Photo illustration

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 13:15

NE JAMAIS ACHETER UN ANIMAL EN ANIMALERIE.....ADOPTEZ DANS UN REFUGE !

JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX
JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX
JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 13:05

OROËR (60) :

Un faux agent de l’EDF a prétexté, mardi, une intervention pour rentrer au domicile de cette trentenaire dans le village d’Oroër, dans l’Oise. Son chat l’a sauvée de l’agression en sautant sur le malfrat.

On connaissait les chiens de défense, les chats s’y mettent aussi. Canaille, 5 ans, petite chatte noire, est maintenant l’héroïne de cette famille d’Oroër, village situé au nord de Beauvais. Hier, mardi 30 septembre, cette dernière a sauvé sa maîtresse d’une agression à son domicile. Il est 10 h 30 quand un soi-disant agent de l’EDF sonne à la maison. La mère de famille ouvre la porte. « Il était en combinaison bleue-grise. Il s’est présenté comme un technicien qui devait vérifier mon installation électrique. Je risquais le court-circuit. Sa voiture, un utilitaire, était garé en face de chez moi. Je l’ai fait entrer », raconte la trentenaire.

C’est là que le comportement du pseudo agent EDF se dégrade. « Je lui ai indiqué que le compteur était au sous-sol. Il m’a répondu qu’il n’avait pas besoin d’y aller. J’ai voulu le mettre dehors, il est devenu agressif. » L’individu pousse la jeune femme sur son canapé. Cette dernière parvient à le repousser. « J’ai saisi une table d’appoint dans le salon que j’ai lancée sur lui. »

L’agresseur est déstabilisé. La victime en profite pour aller chercher un couteau dans le buffet de la cuisine, toute proche. « J’ai voulu le menacer, mais il m’a pris la main, l’a cognée contre le mur et s’est emparé de la lame. » La bagarre continue dans le hall d’entrée. C’est là que Canaille intervient.

Du dossier du canapé, la petite chatte a sauté à la figure de l’agresseur. « Il s’est alors enfui et a repris sa voiture », ajoute la maîtresse des lieux. « Je n’ai jamais vu mon chat faire ça ou me défendre. Les gendarmes ont retrouvé des traces de sang sur le mur. Je suppose que Canaille l’a griffé. » Cette petite Canaille a bien mérité son nom.

Dans le village, l’histoire a vite fait le tour. L’agression est prise très au sérieux. Arlette Devaux, le maire d’Oroër, a réuni, hier soir, exceptionnellement son conseil municipal. « Je souhaite que les élus aillent à la rencontre des habitants pour leur demander d’être vigilants. Beaucoup vivent seuls. » Ils ne leur restent plus qu’à adopter un matou noir qui porte bonheur !

Source (01.10.2014) Courrier-Picard

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Canaille a sauté sur l’agresseur qui a déguerpi de la maison.

Partager cet article

Published by Maltraitance animale - dans SAUVETAGE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:35

AVESNES-SUR-HELPE (59) :

Un mouton promis à l’abattage dans le cadre de la fête musulmane de l’Aïd El-Khébir ce week-end, et qui s’était enfui de la propriété de son acheteur, s’est retrouvé en divagation sur la route Nationale 2, non loin du centre d’Avesnes-sur-Helpe, ce vendredi matin. Il a été récupéré par les services techniques de la ville.

Les services techniques de la ville d’Avesnes-sur-Helpe ont capturé un mouton en fâcheuse posture ce vendredi matin, après qu’une équipe est tombée nez à nez avec l’ovin qui courait au beau milieu de la Nationale 2.


Les faits se sont produits vers 10 h 45. Des employés qui ramenaient des branchages coupés dans un camion bâché étaient à l’arrêt au feu tricolore de la rue des Prés, lorsqu’ils ont vu l’animal passer en courant de toutes ses pattes sur l’avenue du Pont-Rouge, extrêmement fréquentée autant par des voitures que des poids-lourds. Les employés ont réussi à stopper l’animal et à la charger à bord de leur véhicule. Ramené et attaché aux services techniques, le mouton, porteur d’un anti-vol de vélo, était en état de stress. Il a reçu de l’eau et des caresses rassurantes.


Dans l’intervalle, le vétérinaire d’Avesnes-sur-Helpe ainsi que la Société protectrice des Animaux étaient alertés. L’animal n’a pas tardé à retrouver son propriétaire, qui s’était rapproché des sapeurs-pompiers tout proches des ateliers municipaux en constatant la disparition de l’animal. Cet Avesnois avait acheté le jeune mouton à un propriétaire habitant près de l’endroit où il a été attrapé. L’animal n’aurait donc parcouru que quelques centaines de mètres au cours de sa fuite, peut-être pour tenter de regagner ses verts pâturages.


Alain Lefevre, inspecteur de la SPA, a assuré qu’il n’avait pas constaté d’infraction mais qu’il vérifierait que la vente et l’abattage du mouton s’effectuent dans les conditions légales. L’escapade du mouton aura sans doute été son dernier moment de liberté.

Source (03.10.2014) La voix du nord

Les services techniques d’Avesnes ont ramené le mouton aux ateliers pendant les recherches.

Les services techniques d’Avesnes ont ramené le mouton aux ateliers pendant les recherches.

_________________________________________________________

Autres faits divers :

.

UN MOUTON SAUTE DU 5éme ETAGE

LILLE-SUD :

Le fait est pour le moins peu banal. Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud.

Tentative d’évasion ? Expulsion musclée ? Expérience scientifique ? Difficile de savoir pourquoi, vendredi, vers 19 h, rue François-Coppée à Lille-Sud, un mouton a sauté par une fenêtre...


Deux témoins confirment le saut d’une barre comptant pas moins de cinq niveaux.
Le fugitif a été ramassé sur le trottoir blessé, mais conscient, et prestement réinfiltré dans un appartement. Pour un nouveau base-jump ?

Source (04.10.2014) La voix du nord

Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud. CAPTURE GOOGLE STREET VIEW.

Vendredi soir, un mouton a sauté par une fenêtre du cinquième étage d’un immeuble à Lille-Sud. CAPTURE GOOGLE STREET VIEW.

PROMIS A L'ABATTAGE, UN MOUTON S'ENFUIT EN COURANT SUR LA NATIONALE 2

Partager cet article

Published by Maltraitance animale
commenter cet article

Présentation

  • : Maltraitance animale
  • Maltraitance animale
  • : Ce blog pour montrer combien l'etre "humain" peut etre cruel...et que dans le monde entier la souffrance animale existe vraiment...Il est battu, abandonné , torturé, meme violé par les hommes, et fini souvent par la mort....
  • Contact

Maltraitance animale

 

banniere-blanche.gif

Recherche

Categories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog